Le profil de compétences des intervenants de première ligne pour la détection, l'intervention précoce et la référence auprès des clientèles aux prises avec des problèmes de dépendances



Au Canada, le coût social global de l'abus de substances psychoactives (SPA), incluant le tabac, s'élève à près de 40 milliards de dollars en 2002.

En ce qui a trait à l'alcool, les coûts sociaux proviennent principalement des individus non-dépendants qui consomment occasionnellement de façon excessive. Ces individus non-dépendants consultent très rarement pour des problèmes liés à leur consommation, bien qu'ils puissent en éprouver des conséquences néfastes. Par ailleurs, les interventions traditionnelles développées auprès des personnes dépendantes ne répondent pas aux besoins des personnes présentant des problèmes moins graves de consommation. Les établissements de première ligne (EPL) représentent la porte d'entrée dans le système de soins et des services sociaux et représentent donc un milieu de choix pour les pratiques précoces d'intervention – qu'on nomme communément l'intervention précoce.

Notre étude se veut un outil de travail et de discussion entre les divers acteurs.

Au Québec, en 2006, 80 % de la population générale a consulté un médecin de famille ou un autre EPL. On estime que plus de 40 % des joueurs et des consommateurs à risque ou problématiques d'alcool ou de drogues illicites font partie de cette clientèle.

Les modèles de pratiques précoces d'intervention (le repérage, la détection, l'intervention brève et la référence) ont été conçus afin de répondre aux besoins d'intervention des consommateurs et joueurs à risque ou problématiques non dépendants en plus de motiver l'entrée en traitement des consommateurs et joueurs dépendants. Ainsi, ce type d'intervention vise à la fois à diminuer les conséquences négatives reliées aux consommateurs à risque qui ne cheminent pas nécessairement vers une dépendance, à empêcher le développement d'une dépendance en devenir chez certains individus et à ouvrir la porte au traitement dans les cas de dépendance.

Notre étude se veut un outil de travail et de discussion entre les divers acteurs sur les pratiques et les compétences requises en matière de pratiques précoces d'intervention en première ligne.

Chercheur principal

Thomas G. Brown, Hôpital Douglas (Université McGill)

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : août 2009