Le marathonien de la recherche sur le développement de l'enfant



Le développement de l'enfant est un vaste domaine d'études qui occupe les chercheurs depuis longtemps. Richard Ernest Tremblay, professeur de psychologie, de pédiatrie et de psychiatrie à l'Université de Montréal, est l'un de ceux qui y consacre sa carrière. Depuis plus de 30 ans, ce chercheur a mené des études longitudinales qui constituent aujourd'hui une référence partout dans le monde.

L'agression physique directe est ontologiquement antérieure aux autres formes d'agression.

Grâce à ses analyses des trajectoires développementales de plus de 30 000 enfants qu'il a suivis de la naissance jusqu'à l'âge adulte, il a réussi à jeter sur la genèse des comportements agressifs un éclairage rigoureux. Les résultats obtenus dans les recherches menées par Richard E. Tremblay et son équipe au sein du Groupe de recherche sur l'inadaptation psychosociale chez l'enfant (GRIP) ne laissent aucun doute : l'agression physique directe est ontologiquement antérieure aux autres formes d'agression.

Parmi les sujets de prédilection qui occupent une place de plus en plus importante dans les travaux du chercheur, il y a l'identification des aspects génétiques et environnementaux de l'agressivité. Depuis quelques années, Richard E. Tremblay mène des études « épigénétiques » en cherchant à comprendre comment l'environnement et l'histoire individuelle influent sur l'expression des gènes, et plus précisément sur l'ensemble des modifications transmissibles d'une génération à l'autre.

Ces travaux l'ont renforcé dans sa conviction de l'importance d'intervenir pendant la grossesse et dans la petite enfance et ils constituent, selon lui, le meilleur devis de recherche pour faire avancer les connaissances sur les mécanismes biopsychosociaux qui mènent aux problèmes d'agression chronique.