Le décrochage scolaire et la pauvreté : encore du chemin à faire !



Le décrochage scolaire frappe beaucoup plus durement les élèves issus de milieux défavorisés. La pauvreté accroît les risques de décrochage scolaire qui, à son tour, augmente les risques de vivre dans la pauvreté. Pour briser ce cercle vicieux, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport a mis en place, en 2002, la stratégie d'intervention Agir autrement. Pour en mesurer l'efficacité, le Groupe de recherche sur les environnements scolaires, dirigé par Michel Janosz de l'Université de Montréal, a été mandaté. Et pour mener à bien cette évaluation, plus de 30 000 élèves et 4 000 membres du personnel de 77 écoles secondaires ont été sondés chaque année entre 2002 et 2008. 

Pour une première fois en 20 ans d'interventions gouvernementales au Québec, une évaluation rigoureuse a éclairé les actions à maintenir, à redresser ou à abandonner pour contrer le décrochage scolaire. Les chercheurs ont découvert que malgré l'implantation de cette mesure, plusieurs écoles ont en grande partie reproduit leurs anciennes pratiques. Pourquoi ? Principalement parce qu'elles manquaient d'expertise et d'outils pour soutenir adéquatement la prise de décision et les changements à mettre en place. De plus, la stratégie comportait certaines tâches qui étaient trop complexes et poursuivait trop d'objectifs, en plus de prévoir une utilisation plus que timide des connaissances issues de la recherche et d'exiger une grande mobilité du personnel. 

Cette analyse a permis de formuler 13 recommandations sur les composantes de la stratégie qu'il convenait de maintenir et sur celles qu'il était préférable de revoir, ainsi que sur les conditions à réunir et à consolider pour réussir sa mise en œuvre. Au cœur des recommandations se trouve un appel lancé au Ministère et aux commissions scolaires, qui devraient accroître leur capacité à soutenir le développement d'expertise dans les écoles et concentrer ce soutien sur la mobilisation du personnel et sur la mise en œuvre de pratiques reconnues pour leur efficacité.

Équipe

Groupe de recherche sur les environnements scolaires

Directeur

Michel Janosz, Université de Montréal

Membres réguliers

  • Isabelle Archambault, Université de Montréal 
  • Thérèse Bouffard, Université du Québec à Montréal 
  • Roch Chouinard, Université de Montréal 
  • Linda S. Pagani, Université de Montréal 
  • Sophie Parent, Université de Montréal 
  • Carole Vezeau, Cégep régional de Lanaudière - L'Assomption