La mémoire de la Louisiane revisitée



Dans la nuit du 8 au 9 janvier 1811, des centaines d'esclaves de la paroisse Saint-Charles, en Louisiane, se soulèvent contre leurs maîtres.

Les milieux blancs sont en état de panique et redoutent une répétition de l'insurrection des esclaves de Saint-Domingue qui avait mené à l'indépendance d'Haïti en 1804. La révolte est cependant rapidement étouffée, et les insurgés survivants sont capturés, jugés et exécutés.

L'abolition de la traite et les discours abolitionnistes auraient été réduits au silence par les autorités louisianaises.

Jean-Pierre Le Glaunec, professeur-chercheur au Département d'histoire de l'Université de Sherbrooke, tente d'éclairer cette révolte, l'une des plus importantes en Amérique du Nord. Pour documenter cet événement, le chercheur utilise diverses sources relatives à la traite négrière, des interrogatoires d'esclaves et des actes sacramentels.

Les résultats préliminaires de cette recherche montrent l'importance de prendre du recul par rapport à la version officielle des faits, laquelle tend à représenter l'événement comme étant une simple répétition de l'insurrection de Saint-Domingue. Les preuves amassées ne permettent toutefois pas de confirmer cette thèse. D'après le chercheur, les autorités louisianaises de l'époque auraient — à tort — rejeté la faute de cette révolte sur les réfugiés de Saint-Domingue arrivés aux États-Unis quelques années auparavant.

Selon l'hypothèse formulée par Jean-Pierre Le Glaunec, ce serait plutôt l'abolition de la traite africaine en 1808 et la circulation des discours abolitionnistes qui auraient joué un rôle considérable dans cette insurrection, laquelle révélerait l'émergence d'identités « noires » créoles.

L'abolition de la traite et les discours abolitionnistes auraient été réduits au silence par les autorités louisianaises qui souhaitaient protéger leur système de développement économique, social et culturel.

À l'approche du bicentenaire de ce soulèvement, ces résultats de recherche permettront de reconstruire l'histoire mémorielle de la Louisiane de cette époque.