La langue des signes au service de l'apprentissage du français écrit



Au Québec, six enfants sur mille naissent avec une surdité plus ou moins profonde. Pour l'enfant sourd, l'acquisition d'une langue orale, à laquelle il n'a pas accès de façon spontanée à cause de son handicap, exige une adaptation constante. Les travaux du Groupe de recherche sur la langue des signes québécoise et le bilinguisme sourd, dirigé par Anne-Marie Parisot de l'Université du Québec à Montréal, contribuent à décrire et à comprendre les spécificités du bilinguisme sourd et à mettre en place des modes de pratique inclusifs.

Les trois axes de recherche de cette équipe visent la description et la comparaison des langues des signes, la compréhension des problèmes de traitement de l'écrit chez les sourds québécois et les applications du bilinguisme sourd. Parmi les applications de la recherche réalisées par les membres de l'équipe, deux projets majeurs se démarquent. Les chercheurs ont d'abord expérimenté une approche bilingue où la langue des signes et la culture sourde sont enseignées et mises en valeur pour faire le pont vers un apprentissage positif du français écrit et de la culture francophone. Cette innovation sociale dans le domaine de la surdité a été reconnue et implantée par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport dans les écoles gestuelles de la région de Montréal, ainsi qu'à l'Institut Raymond-Dewar, un centre de réadaptation spécialisé en surdité.

Le Groupe a aussi mis sur pied un centre d'aide virtuel en français écrit pour les sourds. Mené en étroite collaboration avec différents organismes qui s'occupent de personnes atteintes de surdité, ce projet a permis d'appliquer les résultats des recherches des 20 dernières années à la description de la langue des signes québécoise et du français écrit chez les sourds. Le site Internet est fréquenté par les adultes qui ont un faible niveau en lecture et par les professeurs qui enseignent aux enfants sourds, aux interprètes et aux étudiants en interprétation. Il offre, en langue des signes, des outils de référence grammaticaux sur la structure des deux langues, un lexique bilingue, des exercices sur le français écrit et des banques de textes.

Équipe

Groupe de recherche sur la langue des signes québécoise et le bilinguisme sourd

Directrice

Anne-Marie Parisot, Université du Québec à Montréal

Membres réguliers

  • Rachel Berthiaume, Université de Montréal 
  • Annik Boissonneault, Commission scolaire de Montréal 
  • Denis Bouchard, Université du Québec à Montréal 
  • Daniel Daigle, Université de Montréal 
  • Suzanne Doré, Office des personnes handicapées du Québec 
  • Colette Dubuisson, Université du Québec à Montréal 
  • Isabelle Emond, Office des personnes handicapées du Québec 
  • Denis Foucambert, Université du Québec à Montréal 
  • Johanne Lemieux, École Gadbois de Montréal 
  • Isabelle Montesinos, Université de Montréal 
  • Astrid Vercaingne, Université du Québec à Montréal