La faculté du langage mise à nu



Quelles sont les propriétés permettant les interactions entre des systèmes cognitifs différents, comme la faculté du langage, le système sensori-moteur et le système conceptuel-intentionnel ? Voilà la question principale à laquelle répond l'Équipe de recherche sur les asymétries d'interface des langues naturelles, dirigée par Anne-Marie Di Sciullo de l'Université du Québec à Montréal. Pour y arriver, l'Équipe de recherche concentre ses efforts sur la linguistique fondamentale, la neurolinguistique et la psycholinguistique, ainsi que sur la linguistique computationnelle. Elle est composée de chercheurs de diverses universités québécoises et d'autres provenant d'établissements aussi réputées que le Massachusetts Institute of Technology et l'Université Princeton.

Les travaux de ces chercheurs ont permis de valider l'hypothèse selon laquelle les relations d'interfaces permettant la communication entre les expressions linguistiques et les systèmes de performance sont des relations asymétriques (unidirectionnelles). Ces résultats ont été publiés dans le livre Asymmetry in Morphology et dans un volume qui rassemble plusieurs publications sur la langue, le cerveau et le traitement computationnel intitulé UG and External Systems. Anne-Marie Di Sciullo s'est de plus mérité le prix World Multiconference on Systemics, Cybernetics and Informatics pour le meilleur article rédigé sur les systèmes d'information humains.

L'Équipe a aussi développé un moteur de recherche qui repose sur la reconnaissance des liens linguistiques plutôt que sur les mots clés et qui résulte d'un partenariat entre l'Université du Québec à Montréal et Delphes Technologies Int. Ce moteur de recherche a remporté plusieurs prix pour sa performance, notamment le Prix d'innovation technologique pour le moteur de recherche multilingue décerné par l'Office québécois de la langue française, en 2000. Il a été utilisé par plusieurs entreprises et par le Centre d'accès à l'information juridique du gouvernement du Québec pour traiter l'information juridique. Les résultats de ces recherches ont aussi mené à la création de la Fédération sur le traitement des langues naturelles. Voir aussi : www.biolinguistics.uqam.ca

Équipe

Équipe de recherche sur les asymétries d'interface des langues naturelles

Directrice

Anne-Marie Di Sciullo, Université du Québec à Montréal

Membres réguliers

  • Louis Bherer, Université du Québec à Montréal 
  • Roberto De Almeida, Université Concordia 
  • Manuel Espanol-Echevarria, Université Laval 
  • Daniela Isac, Université Concordia 
  • Ghislain Lévesque, Université du Québec à Montréal 
  • Roger Nkambou, Université du Québec à Montréal 
  • Rushen Shi, Université du Québec à Montréal 
  • Petko Valtchev, Université du Québec à Montréal