La diversité des trajectoires et la réussite éducative des adultes en formation de base



La réussite éducative des apprenants correspond au degré d'atteinte de leurs objectifs personnels de formation se traduisant par une réussite complète, partielle ou une non réussite.

Les 12 adultes ayant le mieux réussi sont davantage des hommes, de moins de 25 ans, célibataires, étudiant à temps plein et vivant plus en milieu rural. De ce groupe, cinq sont des immigrants récents. L'accès à du soutien financier favorise la réussite. Ceux ayant réussi se distinguent par leur persévérance en présentant le moins d'abandons, tout au cours de leur parcours scolaire. Leur démarche éducative s'appuie sur un projet professionnel défini et le désir d'obtenir une formation reconnue. Durant leurs études, ils obtiennent davantage le soutien de leurs enseignants et du personnel du CEA (centre d'éducation aux adultes).

La majorité des apprenants mentionnent que leurs études ont contribué à leur développement personnel.

La majorité des apprenants mentionnent que leurs études, même brèves, ont contribué à la croissance de leur développement personnel. L'expérience de formation et sa réussite ne s'explique pas en dehors du parcours passé des individus et du futur qu'ils parviennent ou non à projeter. Les témoignages des apprenants et des intervenants permettent de conclure que la réussite éducative est complexe et ne peut pas être réduite à l'obtention d'un diplôme scolaire. Le processus d'apprentissage des apprenants est plus complexe que sa description formelle le laisserait croire.

La prise de décision des adultes ayant quitté la formation initiale depuis un certain temps montre des spécificités importantes en comparaison des jeunes adultes encore près du milieu scolaire. L'observation de la prise de décision des adultes de plus de 20 ans montre l'importance d'une image publique et positive des CEA pour qu'ils s'y rallient. L'abandon, problème réel comme le décrochage scolaire, doit être revu dans la perspective de l'éducation tout au long de la vie. L'impératif cognitif du programme et l'exigence du diplôme ne s'opposent pas à la quête de sens de l'individu.

La recherche souligne la pertinence du support donné en amont de la formation afin de susciter la demande et faciliter la difficile décision de l'adulte de s'inscrire dans une formation générale de base.

Chercheur principal

Paul Bélanger, Université du Québec à Montréal

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : novembre 2007