La développement des entreprises et des organismes dans le secteur culturel au Québec. Analyses économiques et communicationnelles



Voilà la conclusion à laquelle arrive notre équipe de recherche, composée de chercheurs provenant de quatre universités québécoises, au terme d'une étude qui s'est concentrée sur cinq domaines :

le livre, l'enregistrement sonore, le long métrage, le jeu vidéo et les bibliothèques publiques. Depuis 2006, nous avons compilé de nombreuses statistiques, rencontré plusieurs experts, interrogé des créateurs, réalisé un sondage dans le public et analysé les opinions diffusées dans les médias afin d'arriver à cette conclusion.

La production culturelle est devenue une fin en soi plutôt que la production pour le profit.

Le modèle québécois des industries culturelles s'est développé historiquement en partant d'une volonté collective et entrepreneuriale de contrôler un espace culturel imbriqué dans un ensemble anglophone plus grand. Mais l'espace québécois est insuffisant pour un développement impulsé uniquement par les forces du marché. Plus qu'ailleurs en Amérique du Nord, la production culturelle est devenue une fin en soi plutôt que la production pour le profit. Pour y arriver, le québec a développé de nombreux instruments de complicité entre les acteurs privés et publics, éloignant sa gouvernance d'un pilotage par le marché et la concurrence. Il a aussi réussi à conquérir ses marchés intérieurs, à obtenir des parts de marché intéressantes au québec, une performance excellente.

Plusieurs estiment que le modèle a épuisé sa capacité de croissance. Cependant, les directions à prendre ne sont pas évidentes et il y a peu d'accords dans le milieu. Il faudrait, entre autres, mieux intégrer les dimensions culturelles et économiques et accorder plus d'importance aux succès économiques hors du Québec.

Les résultats de cette recherche permettent également de souligner le problème de la faible littératie (capacité de lecture) des Québécois et la nécessité d'une meilleure collaboration entre les ministères de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, de l'Éducation, des Loisirs et du Sport et des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire.

Chercheur principal

Claude Martin, Université de Montréal

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : avril 2010