La communauté d'apprentissage professionnelle comme dispositif favorisant la réussite scolaire d'élèves provenant de milieux défavorisés



« Nous comprenons maintenant beaucoup mieux l'ampleur du travail en CAP (communauté d'apprentissage professionnelle) et également les retombées considérables qui en découlent.

Nous savons maintenant qu'il s'agit d'un changement de paradigme. Une fois celui-ci en cours, le retour en arrière est impensable! » C'est en ces termes qu'une participante exprime l'expérience vécue au cours de cette recherche menée avec une équipe à la formation générale des adultes et une autre en adaptation scolaire au secondaire.

Les enseignants impliqués ont amélioré leurs connaissances et leurs compétences en enseignement de la lecture.

De fait, la synthèse des résultats se présente sous la forme de réponses aux trois questions de recherche suivantes :

  • Comment se développent les communautés d'apprentissage professionnelles en adaptation scolaire au secondaire et à la formation générale des adultes?
  • Quels sont les changements qui en découlent chez les enseignants?
  • Quelles sont les incidences de ce mode de fonctionnement sur la réussite des élèves?

Cette étude indique que les enseignants impliqués ont amélioré leurs connaissances et leurs compétences en enseignement de la lecture et sont davantage en mesure de cibler les interventions de haut niveau à privilégier dans leur enseignement, ce qui entraîne des impacts positifs chez les élèves.

Les retombées de cette étude encourageront les milieux à voir l'implantation de la CAP comme un mode de formation continue du personnel enseignant à privilégier.

Toutefois, l'implantation d'une CAP étant fortement contextualisée, il est indispensable de tenir compte des caractéristiques propres à chaque organisation afin d'être en mesure de fournir l'appui nécessaire à son déploiement. Ainsi les équipes-écoles désireuses d'implanter une CAP trouveront cette recherche utile pour cibler les questions auxquelles il devient nécessaire de répondre, principalement celles qui touchent la structure organisationnelle.

Chercheure principale

Martine Leclerc, Université du Québec en Outaouais

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : mai 2015