L'influence de l'identification culturelle sur les choix académiques et la satisfaction chez les minorités ethniques



Les immigrés et les minorités ethniques comprennent un pourcentage grandissant des étudiants au Québec.

Ces étudiants occupent une position unique en tant que minoritaires qui vivent dans un environnement considéré biculturel, compris d'une culture québécoise dite majoritaire côte-à-côte d'une culture canadienne anglophone.

Cette étude tente d'examiner les différences motivationnelles envers les cultures à la fois québécoise et canadienne anglophone.

Cette étude a tenté d'examiner de près les différences motivationnelles envers les cultures à la fois québécoise et canadienne anglophone qui existent actuellement chez les étudiants de minorité ethnique qui s'inscrivent à une institution académique francophone, anglophone ou bilingue. On y a également considéré l'impact d'une motivation culturelle pour le bien-être, la satisfaction académique et la persévérance.

Les résultats provenant de cette étude confirment normalement nos hypothèses. Nous avons découvert, d'abord, des grandes différences motivationnelles parmi les étudiants qui choisissent chacune des institutions académiques. Les étudiants de minorité ethnique qui fréquentent une institution académique francophone confirment une motivation élevée envers la culture québécoise, se sont distingués comme étant plus compétents dans cette culture et ont indiqué en même temps que leurs parents ont plus tendance à soutenir leur participation dans cette culture et non pas la culture canadienne anglophone.

En revanche, les étudiants de minorité ethnique inscrits à une institution académique anglophone sont plus motivés vers la culture canadienne anglophone, se sont sentis plus compétents dans ce contexte et ont signalé que leurs parents favorisaient leur participation à cette culture qu'à la culture québécoise. Par contre, à notre étonnement, le profil des étudiants de minorité ethnique à une institution académique bilingue était identique à celui des étudiants à une institution académique anglophone.

Chercheure principale

Michelle Downie, Université d'Ottawa

Résumé

Rapport de recherche

Annexes 1; 2

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : juin 2009