L'impact de l'homophobie et de la violence homophobe sur la persévérance et la réussite scolaires



Près de quatre élèves du secondaire sur dix (38,6 %) rapportent avoir été victimes d'un incident à caractère homophobe en milieu scolaire, parce qu'ils sont ou parce qu'on pense qu'ils sont gais, lesbiennes ou bisexuel-les.

Les résultats de notre recherche révèlent que la violence homophobe touche un grand nombre d'élèves, sans égard à leur orientation sexuelle, à leur sexe, à leur langue d'origine, à la région où ils habitent, ou encore à leur niveau scolaire. Les élèves victimes d'homophobie sont nombreux à rapporter manquer des cours ou des journées d'école, avoir un faible sentiment d'appartenance à l'école ou connaître des difficultés d'ordre psychologique. De nombreuses recherches ont démontré que ces facteurs ont des conséquences négatives sur leur réussite et leur persévérance scolaires, un impact qui peut être contrecarré par le soutien d'amis, d'enseignants ou d'intervenants ainsi que par la pratique d'activités artistiques ou sportives.

Cette recherche contribue à sensibiliser et mobiliser les acteurs du monde de l'éducation.

Cette étude, la première de cette envergure à documenter le climat scolaire relatif à l'homophobie dans les écoles secondaires et les établissements collégiaux québécois, vient confirmer les tendances observées dans des enquêtes similaires récentes, au Canada et aux États-Unis. Elle évoque également la nécessité pour les directions d'école, les enseignants et les intervenants de mettre en place des efforts concertés de lutte contre l'homophobie et de sensibilisation à la diversité sexuelle.

En documentant de manière concrète et exhaustive les manifestations et les conséquences de l'homophobie en milieu scolaire à l'échelle du Québec, cette recherche contribue à sensibiliser et mobiliser les acteurs du monde de l'éducation autour de cette question, à cibler les guides d'intervention existants et à mieux faire connaître les outils disponibles et les modèles de pratiques déjà en place.

Chercheure principale

Line Chamberland, Université du Québec à Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Annexes

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : août 2010