L'œil créatif : la lumière au cœur de l'architecture



Pour Claude Demers, professeur-chercheur à l'École d'architecture de l'Université Laval, l'intégration des qualités visuelles et thermiques de la lumière dans les bâtiments est fondamentale.

Elle devrait donc constituer une base solide de la formation de l'architecte. Le programme de recherche-création L'œil créatif a permis de répondre aux préoccupations environnementales en proposant que ce projet architectural représente avant tout un processus d'ambiance par le « bricolage savant » de la matière et de l'énergie.

L'œil créatif a éveillé l'intérêt pour les aspects novateurs de la démarche architecturale liée à des outils de technologie de pointe.

Il a permis de générer une expertise de mesurage digital des ambiances thermiques (thermographie) et lumineuses (imagerie photométrique), fournissant des appuis quantitatifs essentiels à la démarche de création. De plus, L'œil créatif a éveillé l'intérêt pour les aspects novateurs de la démarche architecturale liée à des outils de technologie de pointe. Des relevés en milieu réel ont servi à générer des hypothèses sur le plan du design. Des maquettes ont également été réalisées à l'aide des appareils de saisie d'images digitales.

Le projet L'œil créatif a contribué au renouvellement de l'architecture en améliorant l'expérience spatiale par un processus de création qui repose sur une recherche de stimuli visuels et thermiques riches, allant au-delà de la démarche essentiellement fonctionnelle couramment appliquée en sciences environnementales. Les travaux de près de trente étudiants de deuxième et de troisième cycle ont été réalisés en lien avec L'œil créatif.

Ce dernier a aussi fait l'objet de dizaines de présentations, d'articles scientifiques et de monographies, en plus de contribuer à l'analyse de différents projets menés par le ministère de l'Agriculture et la Ville de Québec.