L'enseignement de la lecture / appréciation des œuvres littéraires à l'école primaire : enquête sur les pratiques déclarées et les conceptions d'enseignants québécois



Afin de mieux comprendre les pratiques déclarées d'enseignement et les conceptions d'enseignants à propos de la lecture/appréciation des œuvres littéraires, nous avons mené une enquête par questionnaire auprès d'enseignants québécois des trois cycles du primaire.

Nous poursuivions ainsi trois objectifs : 1) identifier et décrire les pratiques déclarées d'enseignement relatives aux activités, au matériel et à l'évaluation; 2) identifier et décrire les conceptions d'enseignants du primaire à propos des prescriptions ministérielles, de la lecture/appréciation et de son enseignement; 3) comparer ces pratiques et ces conceptions selon les cycles.

Les enseignants affirment, en majorité, beaucoup aimer enseigner la lecture/appréciation des œuvres littéraires.

Les données analysées nous indiquent que l'utilisation des œuvres littéraires est généralisée pour l'enseignement de la lecture/appréciation au primaire, mais à des degrés divers selon les deux portraits de familles d'enseignants que nous avons dégagés par une analyse statistique inférentielle : les plus passionnés et les moins intéressés.

En ce qui concerne les pratiques déclarées, les périodes de lecture personnelle libre et les moments de lecture en fin de travail sont les activités les plus fréquentes chaque semaine.

Les enseignants affirment, en majorité, beaucoup aimer enseigner la lecture/appréciation des œuvres littéraires, et que ce sont leurs gouts et leurs intérêts personnels qui les influencent le plus.

Cette recherche démontre que les enseignants du primaire québécois ont, depuis l'implantation du renouveau pédagogique au tournant des années 2000, intensifié leurs pratiques d'enseignement de la lecture/appréciation des œuvres littéraires et que leurs conceptions à ce sujet ont évolué par rapport à des enquêtes précédentes. Devant ce portrait général plutôt positif de l'enseignement de la lecture/appréciation des œuvres littéraires, différents défis demeurent à relever pour les enseignants et d'autres recherches restent à réaliser pour raffiner le grain d'analyse ainsi que pour étudier des pratiques observées en classe.

Chercheur principal

Martin Lépine, Université de Montréal

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : septembre 2017