L'archéométrie : un domaine d'application au carrefour de la nature et de la culture



Les chercheurs du Groupe de recherche en archéométrie, dirigé par Réginald Auger, marient nature et culture dans leur réflexion sur la genèse des espaces identitaires. À l'aide de méthodes propres aux sciences sociales et aux sciences de la nature, archéologues et géographes retracent des comportements sociaux et économiques d'adaptation aux changements climatiques, notamment chez les habitants du Nord. Il s'agit d'un véritable travail d'enquête exécuté à partir d'interventions sur le terrain, d'analyses en laboratoire et d'expérimentations visant à découvrir la fonction d'outils retrouvés sur les sites. 

Par exemple, l'ouverture du couvert forestier, au Labrador, est liée aux conditions peu clémentes du petit âge glaciaire et à l'arrivée des Européens, ce qui a eu un impact majeur sur le paysage et sur le mode de vie des Inuits. Les informations recueillies par les chercheurs contribuent à la mise en valeur du patrimoine et à la gestion durable des territoires autochtones. 

Les chercheurs étudient aussi de près des objets en pierre taillée retrouvés au Caucase. Les microtraces observées sur ceux-ci permettent de déterminer les techniques des anciens et de connaître le degré d'avancement technologique de ces populations, de même que les besoins auxquels ces outils répondaient. Les analyses de l'usure des outils en pierre mettent en lumière leur utilisation au quotidien et nous renseignent sur les objectifs du développement de ces technologies préhistoriques. Ces recherches aident à mieux comprendre le trajet de la conception d'une invention lorsqu'elle passe d'une culture à une autre. 

En valorisant la compréhension de la symbiose qui existe entre nature et culture, le Groupe de recherche participe à la formation d'un personnel polyvalent hautement qualifié. Ses travaux de mise en valeur du patrimoine de l'humanité ont une incidence directe sur le développement de l'économie et contribuent notamment à améliorer la qualité de vie de ces populations dans leur milieu.

Équipe

Groupe de recherche en archéométrie

Directeur

Réginald Auger, Université Laval

Membres réguliers

  • Allison Bain, Université Laval 
  • Jean-François Moreau, Université du Québec à Chicoutimi 
  • Marcel Moussette, Université Laval