L'accompagnement pluriel et concerté du raccrochage scolaire des 16-20 ans à l'éducation des adultes. Regards croisés Québec-Europe



Le raccrochage scolaire constitue un phénomène social significatif qui recoupe une grande diversité de situations.

Depuis un peu plus d'une décennie, on a observé une entrée massive des jeunes à l'éducation des adultes. Toutefois, de 50 % à 60 % des personnes en situation de raccrochage scolaire (pour l'ensemble du Canada) n'obtiennent pas leur diplôme.

Depuis un peu plus d'une décennie, on a observé une entrée massive des jeunes à l'éducation des adultes.

Notre équipe, constituée de chercheur(e)s de plusieurs disciplines ainsi que de praticiens, et ce, dans 4 pays (Québec, Espagne, France, Belgique), s'est engagée dans une recherche-action-formation en visant l'atteinte de 3 objectifs : 1. comprendre les processus de raccrochage scolaire des 16-20 ans; 2. formaliser un accompagnement éducatif spécifique de ces jeunes; 3. créer un espace de co-formation fondé sur la mobilisation des connaissances en vue du développement, de l'amélioration et de l'expérimentation de pratiques d'accompagnement plurielles et concertées.

Nous avons mené une étude comparative à partir d'entretiens biographiques auprès de jeunes qui sont engagés dans un processus de raccrochage scolaire et qui, de plus, appartiennent très majoritairement à des classes populaires. Lors du décrochage, la mise à distance de l'école s'inscrit dans une inadéquation entre différents systèmes normatifs : l'école, la famille, les pairs. Pour ces jeunes, l'école signifie également apprendre, grandir et vivre dans une structure-refuge contrastant avec la famille.

La nécessité de développer une approche globale de l'accompagnement éducatif nous a amenés à réaliser des études à plusieurs niveaux. Nous avons d'abord formalisé la spécificité de la contribution des organismes communautaires de lutte contre le décrochage scolaire (OCLD) en six points : 1) un milieu de vie; 2) un cadre d'action; 3) un accompagnement en 4 étapes; 4) des figures plurielles d'accompagnement; 5) des pratiques novatrices articulées sur les besoins de la communauté; 6) pour l'organisme, un positionnement variable sur l'axe de l'autonomie et de la complémentarité.

Chercheure principale

Danielle Desmarais, Université du Québec à Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : mars 2015