L'abolition des frontières entre recherche et création



Le Centre interdisciplinaire de recherche en musique, médias et technologie (CIRMMT) est un des plus hauts lieux de l'expérimentation et de l'étude scientifique et technologique appliquées au son et à la musique au Canada.

Cette flûte permet à la compositrice de créer de nouveaux univers sonores électroacoustiques en contrôlant le traitement numérique en temps réel

Fondé en 2001, le CIRMMT regroupe une trentaine de chercheurs de l'Université McGill, de l'Université de Montréal et de l'Université de Sherbrooke, et a pour mission principale la recherche interdisciplinaire sur le son et la musique. Les recherches au CIRMMT ont trait à l'acoustique des instruments musicaux, à la création de nouveaux instruments électroniques, à la perception et la cognition musicales, à la création musicale, son enregistrement et sa diffusion, ainsi qu'à la réception de la musique par l'auditeur.

Parmi les exemples de recherche-création menée au CIRMMT, l'utilisation de « l'hyper-flûte », développée par Cléo Palacio-Quintin, une doctorante en création musicale rattachée à l'Université de Montréal, connaît un rayonnement considérable. Cette flûte permet à la compositrice de créer de nouveaux univers sonores électroacoustiques en contrôlant le traitement numérique en temps réel tout en développant une grande expressivité musicale.

Aujourd'hui, la recherche scientifique et technologique sur le son et la musique réussit à croiser les frontières traditionnelles entre des domaines scientifiques et artistiques. Nul doute que le CIRMMT continuera d'attirer les plus grands chercheurs de ces domaines enchevêtrés que sont devenues la musique, la science et la technologie, et d'étonner le grand public qui est ouvert aux formes de création contemporaine en le faisant profiter de la richesse des œuvres et des travaux de recherche qui en émanent.