Innovation dans les services publics et parapublics à vocation sociale



L'objectif de cette étude est de faire une synthèse, par la méthode des revues systématiques, de la littérature publiée entre 1995 et 2006 afin de :

1) caractériser et conceptualiser l'innovation au sein des organisations publiques et parapubliques; 2) dégager les processus organisationnels et les principaux déterminants qui facilitent la génération ou l'adoption des innovations dans ce type d'organisations, et 3) proposer un tableau de bord pour le suivi de l'innovation et de ses déterminants au sein de ces organisations.

Les définitions données au concept d'innovation sont multiples et variées.

Un examen des écrits sur l'innovation dans les services publics montre que les définitions données au concept sont multiples et variées. Cette complexité est accentuée davantage par la diversité des vocables utilisés par les auteurs pour désigner l'innovation dans le contexte des services publics. Ainsi, pour définir et comprendre l'innovation au sein des organisations du secteur public, nous avons opté pour l'analyse et l'intégration de cinq dimensions complémentaires : 1) la dimension terminologique, 2) les sources de l'innovation, 3) le degré de nouveauté de l'innovation, 4) la dimension politique, et 5) la dimension sociale.

La fréquence d'étude des déterminants de l'innovation des services publics montre que la littérature est dominée par l'étude de trois groupes de déterminants : ceux qui sont liés aux leaders et à leurs caractéristiques, ceux qui sont liés au climat et à la culture organisationnels et, enfin, ceux qui sont liés au contexte de l'organisation, et notamment aux relations avec les instances supérieures.

L'intégration des résultats de notre revue systématique a conduit à proposer un cadre conceptuel pour l'étude de l'innovation dans le secteur public, basé sur la typologie de l'innovation et ses déterminants.

Chercheur principal

Réjean Landry, Université Laval

Rapport de recherche

Tableau de bord

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : octobre 2007