Fernand Dumont et l'éclatement de la culture



Les travaux du sociologue québécois Fernand Dumont (1927-1997), qui était aussi philosophe, théologien et poète, ont eu un grand retentissement dans les sciences sociales et humaines, notamment en raison de sa théorie de la culture comme « distance et mémoire » dont il a jeté les bases dans son chef-d'œuvre Le lieu de l'homme, paru en 1968.

La théorie de la culture de Fernand Dumont demeure toujours pertinente à une époque où les interrogations identitaires et culturelles n'ont peut-être jamais été aussi vives.

Pour Fernand Dumont, l'homme est essentiellement un être de culture. Mais celle-ci n'est pas pour lui une simple donnée anthropologique; elle est constituée dialectiquement par la culture première, qui est celle du milieu quotidien où l'on vit, et la culture seconde, qui représente une mise à distance de ce milieu familier d'où naissent les objets culturels (art, littérature, science, etc.). C'est ce dédoublement qui provoque ce que Dumont appelle la « crise de la culture », une crise sans cesse à surmonter.

Pour Serge Cantin, professeur-chercheur en philosophie à l'Université du Québec à Trois-Rivières, la théorie de la culture de Fernand Dumont demeure toujours pertinente à une époque où les interrogations identitaires et culturelles n'ont peut-être jamais été aussi vives. Il met donc tout en œuvre pour contribuer à l'interprétation, à la réception et à la diffusion de l'œuvre du penseur québécois. Serge Cantin a publié de nombreux articles et prononcé un grand nombre de conférences sur Fernand Dumont. Il a en outre réuni dans un livre ayant pour titre Fernand Dumont : Un témoin de l'homme (Hexagone, 2000) la majeure partie des entretiens que Dumont a accordés au cours de sa carrière.

Le chercheur a aussi rédigé l'introduction générale aux Œuvres complètes de Fernand Dumont, parues en cinq volumes aux Presses de l'Université Laval en 2008. Plus récemment, Serge Cantin a fondé une nouvelle revue, Les Cahiers Fernand Dumont, dont il est le directeur. Cette revue est publiée une fois l'an aux Éditions Fides.