Favoriser la réussite scolaire des jeunes issus de l'immigration



La réussite scolaire est un élément déterminant de l'intégration des jeunes issus de l'immigration. Il est donc essentiel de savoir s'ils réussissent aussi bien que les autres élèves, et d'identifier les facteurs qui influencent leur parcours. Le Groupe de recherche Immigration, équité et scolarisation, dirigé par Marie Mc Andrew, de l'Université de Montréal, a suivi 31 119 élèves issus de l'immigration, de leur entrée au secondaire entre 1998 et 2000 jusqu'à leur arrivée au cégep. Le rapport final du projet, mené en partenariat avec le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, permet de dégager les constats suivants.

Dans l'ensemble, malgré leurs caractéristiques souvent plus négatives, les élèves qui composent la première et la deuxième génération d'immigrants ne constituent pas une population qui présente un risque élevé d'échec scolaire. Leur résilience se manifeste particulièrement par l'augmentation de leur taux de diplomation au secondaire quand ils bénéficient de deux années supplémentaires, ce qui illustre l'importance d'adopter des approches non rigides à cet égard. Toutefois, les élèves qui n'ont pas comme langue d'usage la langue de scolarisation, ceux qui sont nés à l'étranger et, de façon plus générale, ceux qui fréquentent le secteur francophone connaissent plus de difficultés. Les variations selon la région d'origine et entre les établissements sont également marquées. Les chercheurs ont donc recommandé que l'on accorde la priorité aux groupes les plus vulnérables et que des études qualitatives soient menées afin de mieux comprendre les facteurs familiaux ou scolaires à l'origine de ces différences.

Finalement, ces jeunes partagent de nombreux facteurs de risques avec les autres élèves québécois, comme le fait d'être un garçon, de fréquenter une école publique en milieu défavorisé, de commencer leurs études secondaires avec du retard ou de continuer d'en accumuler durant leur scolarité. Il est donc essentiel que leurs besoins spécifiques soient mieux pris en compte au sein des programmes visant à répondre à ces problématiques.

Équipe

Groupe de recherche Immigration, équité et scolarisation

Directrice

Marie McAndrew, Université de Montréal

Membres réguliers

  • Françoise Armand, Université de Montréal
  • Alain Carpentier, ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport
  • Fasal Kanouté, Université de Montréal
  • Jacques Ledent, Institut national de la recherche scientifique
  • Sylvie Loslier, Collège Édouard-Montpetit
  • Jake Murdoch, Université de Montréal
  • Maryse Potvin, Université du Québec à Montréal
  • Michèle Vatz, Université de Sherbrooke