Favoriser l'application des connaissances en sciences sociales



Il existe peu de connaissances sur les processus et les effets du transfert des connaissances issues de la recherche dans le domaine des interventions sociales.

L'Équipe de recherche sur la valorisation et le transfert de connaissances dans le domaine social, dirigée par Christian Dagenais de l'Université de Montréal, développe présentement une série d'études sur la valorisation et le transfert des connaissances en éducation et en santé communautaire, afin d'identifier les stratégies les plus porteuses. L'Équipe de recherche réunit des chercheurs issus des domaines de l'éducation, de la santé communautaire, de la sociologie, de la psychologie, de la psychoéducation, de l'administration et des sciences politiques de diverses universités québécoises. Cela fait d'elle le premier regroupement multidisciplinaire québécois qui se consacre à cette question.

Les projets d'étude examinent la valorisation et le transfert des connaissances sous deux angles. D'un côté, on se consacre à l'évaluation des effets directs qu'ils ont sur les pratiques et sur les prises de décision, ainsi que sur les effets indirects qu'ils produisent sur le bien-être des usagers des interventions sociales et, plus largement, de la population dans son ensemble. De l'autre, les chercheurs étudient les processus de valorisation et de transfert des connaissances (stratégie employée, contexte, facilitateurs et obstacles), afin de pouvoir expliquer la nature et l'ampleur de leur impact.

Le but ultime de l'équipe de recherche est de contribuer au développement et à l'utilisation de stratégies plus efficaces de valorisation et de transfert de connaissances dans la prise de décision et l'intervention dans le domaine social.

Équipe

Équipe de recherche sur la valorisation et le transfert de connaissances dans le domaine social

Directeur

Christian Dagenais, Université de Montréal

Membres réguliers

  • Emmanuelle Bédard, Université du Québec à Rimouski
  • Réjean Landry, Université Laval
  • Robert Parent, Université Sherbrooke