Examen des mécanismes en jeu dans la décision des intervenants scolaires d'utiliser les connaissances issues de la recherche pour changer leurs pratiques



L'utilisation des connaissances issues de la recherche pour améliorer les pratiques est considérée par plusieurs auteurs comme un facteur favorisant la réussite scolaire.

Or, nos travaux révèlent qu'elles sont très peu utilisées par les enseignants et les administrateurs scolaires. Cette sous-utilisation pourrait s'expliquer par le fait que les intervenants scolaires, en grande majorité, confondent les sources de connaissances et les connaissances elles-mêmes, ne différencient pas les connaissances issues de la recherche des autres types de savoir et s'appuient d'abord et avant tout sur leur intuition pour évaluer la qualité des connaissances qu'ils adoptent dans leurs pratiques.

Le développement d'une opinion favorable aux connaissances issues de la recherche est crucial.

Ultimement, nos travaux visaient à répondre à la question suivante : comment favoriser l'utilisation des connaissances issues de la recherche par les intervenants scolaires? Grâce à des méthodes robustes et éprouvées, notre recherche apporte plusieurs éléments de réponse. Pour amener les utilisateurs potentiels à faire usage de la recherche, le développement d'une opinion favorable aux connaissances issues de la recherche est crucial. Pour ce faire, plusieurs conditions gagneraient à être réunies.

D'une part, des efforts devraient être consentis de manière à amener les écoles à valoriser les connaissances issues de la recherche. D'autre part, des stratégies efficaces devraient être adoptées afin de soutenir les acteurs dans leur utilisation des connaissances issues de la recherche (octroyer les ressources nécessaires à l'utilisation, recourir à des agents de soutien, etc.). Conjointement, le développement d'un contexte organisationnel favorable à la recherche et l'implantation de stratégies de soutien adéquates favoriseront le développement de l'expertise des acteurs à utiliser les connaissances issues de la recherche. Le développement de cette expertise apparaît capital, dans la mesure où la majorité des répondants conceptualise difficilement ce que sont les connaissances issues de la recherche.

Plus important encore, c'est grâce à une expertise suffisante que les utilisateurs potentiels modifieraient leur opinion à l'égard des connaissances issues de la recherche et, ce faisant, seraient plus enclins à les utiliser.

Chercheur principal

Christian Dagenais, Université de Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : août 2010