Évaluation de l'implantation et des effets de l'Entente des services entre le réseau de la santé et des services sociaux et le réseau de l'éducation



En 2003, le MELS et le MSSS ont conclu l'Entente de complémentarité des services entre le réseau de la santé et des services sociaux et le réseau de l'éducation qui établit des principes et des engagements conjoints afin d'assurer la complémentarité de leurs services respectifs, particulièrement en ce qui a trait à deux axes d'intervention :

les services aux enfants handicapés et à leurs parents et les services aux enfants en difficulté et à leurs parents. À titre d'exemple, près de 30 000 Québécois d'âge scolaire sont identifiés par le réseau de l'éducation comme des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage. La plupart de ces élèves sont suivis par des intervenants du réseau de la santé et des services sociaux. La présente recherche documente l'implantation et les retombées de l'Entente quant aux deux axes identifiés. Dans le cadre de cette étude, plus de 250 gestionnaires et intervenants des deux réseaux, provenant de différentes régions du Québec, ont été consultés. Cinquante-six parents ont été interrogés sur la complémentarité des services reçus et leur niveau de satisfaction à l'égard de ces services.

Les principes de l'Entente ne sont pas connus par plusieurs gestionnaires et intervenants, ni intégrés dans les pratiques.

À la suite de l'analyse des propos des participants, il ressort que les effets de l'Entente varient selon les milieux impliqués et les clientèles concernées. En effet, il n'y a pas d'uniformité au Québec dans la complémentarité des services destinés aux enfants handicapés ou en difficulté. Par ailleurs, les principes de l'Entente ne sont pas connus par plusieurs gestionnaires et intervenants, ni intégrés dans les pratiques.

Par contre, l'étude identifie des exemples d'ententes dynamiques entre les deux réseaux, qui donnent lieu à des actions concrètes pour mieux soutenir ces enfants. Pour leur part, les parents consultés indiquent un manque d'information en ce qui a trait à l'offre de services. L'information est peu disponible et souvent diffuse. Ils soulignent la nécessité d'être guidés et d'avoir des structures d'accueil qui favorisent leur implication et assurent la complémentarité des services. Les écrits scientifiques et les données obtenues confirment l'urgence de se doter d'ententes claires entre les deux réseaux afin de formaliser les pratiques. Ces constats renforcent l'importance de soutenir la collaboration et d'offrir les conditions propices à la complémentarité.

Chercheure principale

Sylvie Tétreault, Université Laval

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : octobre 2010