Étudiante-chercheure étoile Octobre 2016



Sarah Arnaud

Étudiante au doctorat en philosophie
Université du Québec à Montréal


Publication primée : Trouble du spectre de l'autisme : Une agentivité morale objective, rigoriste et émotionnelle

Publiée dans :  Bioéthique Online

 

Résumé

L'article de Sarah Arnaud se situe entre le domaine de la philosophie et celui de la psychiatrie. Il clarifie des enjeux éthiques importants liés à l'autisme, grâce à l'apport des sciences cognitives. En mettant d'abord en évidence les processus cognitifs qui sous-tendent la compréhension émotionnelle, cet article représente un premier pas vers l'inclusion plus juste des personnes autistes dans la société. En analysant ensuite le fonctionnement de ces processus, l'article de Sarah Arnaud montre que les personnes autistes sont conscientes de leurs propres émotions, contrairement à ce qui est parfois défendu dans la recherche sur l'autisme. Cet article confirme aussi que ces personnes comprennent d'une manière objective. En apportant des prémisses essentielles à la compréhension de la responsabilité légale des personnes autistes, cette publication pourrait avoir des répercussions dans le monde juridique.