Étudiante-chercheure étoile Décembre 2016



Catherine-Lune Grayson-Courtemanche

Stagiaire postdoctorale à la Division de psychiatrie sociale et transculturelle
Université McGill


Publication primée : Le camp de réfugiés de Kakuma, lieu de méfiance et de défiance

Publiée dans :  Canadian Journal of Development Studies (version en ligne), Londres, juin 2016

 

Résumé

Catherine-Lune Grayson-Courtemanche a écrit cet article dans le cadre de sa thèse de doctorat, dont le travail de terrain s'est effectué au camp de réfugiés de Kakuma, au Kenya. En examinant les relations qui se sont développées entre les habitants du camp et les organisations humanitaires, cette recherche s'interroge sur la prévalence de la méfiance au camp et ses conséquences sur la vie des gens. L'article examine ainsi pourquoi des approches sensées favoriser l'établissement de liens de confiance n'ont pas porté fruit. Il suggère alors que le camp pourrait être abordé en examinant son économie morale – c'est-à-dire l'ensemble des pratiques et valeurs politiques et culturelles communautaires, qui visent la défense des intérêts de la communauté notamment sur le plan économique – ce qui n'avait pas été fait antérieurement. À cet égard, l'étude ouvre de nouvelles pistes de réflexion, soulignant la nécessité de repenser certaines façons de travailler et d'interagir avec les personnes qui vivent dans les camps de réfugiés.