Étudiante-chercheure étoile Août 2016



Catherine Girardin

Étudiante au doctorat
Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Université Goethe de Francfort sur le Main


Publication primée : Le « débat Lucullus » (1949-1952): Procès de l'esthétique brechtienne en RDA

Publiée dans La création artistique en Allemagne occupée (1945-1949), Delatour, France

 

Résumé

L'approche de Catherine Girardin est issue des études théâtrales et se confronte aussi à la philosophie et aux études germaniques. Elle est sous-tendue par l'ambition de contribuer au décloisonnement des spécialités académiques, ainsi qu'aux exclusivités culturelles; ce texte est l'un des canaux par lequel « Le Procès de Lucullus » passe du statut d'œuvre secondaire à celui d'œuvre d'intérêt, et ce, non pas dans le milieu germanophone, mais francophone. Cet article s'inscrit dans une volonté de réfléchir sur les œuvres périphériques, plutôt négligées par l'académie, et cherche à renouveler le discours convenu sur les figures du répertoire, comme Brecht. L'enjeu majeur de cette recherche est l'interaction intime entre art et politique qui caractérise l'écriture du livret et le débat qu'elle a engendré et qui questionne, tant chez les politiques que les artistes, la manière de produire, politiser et administrer l'art.