Étudiant-chercheur étoile Octobre 2012



Nicholas Dion

Boursier postdoctoral - lettres et communication sociale
Université du Québec à Trois-Rivières


Publication primée : Entre les larmes et l'effroi. La tragédie classique française, 1677-1726

Publiée dans : Classiques Garnier, le 07-2012
 

Résumé

« Aucune étude de synthèse n'avait encore été consacrée aux caractéristiques de la tragédie de 1650-1750, pourtant le genre littéraire le plus prestigieux de l'âge classique. Notre ouvrage comble donc une double lacune: il fait le pont entre les recherches pré-1650 et post-1750, et approfondit les ouvrages plus généraux sur la tragédie. Nous avons démontré de quelle manière les inflexions élégiaques et le recours à une esthétique de l'horreur ont travaillé, informé et même contaminé le genre de la tragédie classique pendant une cinquantaine d'années. Également, nous avons corrigé plusieurs points d'érudition (noms réels des auteurs, dates de création/parution, attribution des pièces, établissement des textes/variantes) à propos d'une période et d'un corpus longtemps méconnus ».

L'ouvrage de Nicholas Dion, version remaniée de sa thèse de doctorat déposée en 2010, remet en question le mythe critique de la sclérose qui gagne la scène et la poétique tragiques à la fin du 17e siècle. Les chapitres sur l'élégie – poème lyrique exprimant la tristesse – posent les premiers jalons d'une définition moderne de ce genre poétique. L'approche historique, rhétorique et stylistique étend la portée de l'ouvrage au-delà du champ du théâtre classique. À long terme, le livre permettra de réévaluer la postérité des grands auteurs classiques (Corneille, Racine) présents dans les cursus collégial et universitaire et de modifier la lecture de leurs œuvres.