Étudiante-chercheure étoile Juillet 2014


Fanny-Alexandra Guimond, étudiant-chercheur étoile, FRQSC

Fanny-Alexandra Guimond

Étudiante au doctorat en psychologie
Université du Québec à Montréal


Publication primée : Gene–environment interplay in the link of friends' and nonfriends' behaviors with children's social reticence in a competitive situation

Publiée dans : Developmental Psychology, 2013
 

Résumé

« La réticence sociale chez les jeunes enfants, soit le fait de s'isoler volontairement de ses pairs, constitue un facteur de risque important pour le développement de problèmes psychologiques, relationnels et scolaires durant l'enfance et l'adolescence. Le développement de la réticence sociale s'explique à la fois par des facteurs génétiques et par des facteurs de l'environnement des enfants – comme le rôle des pairs. Malheureusement, ces facteurs demeurent souvent méconnus. Les résultats de ma recherche permettent d'une part de mieux comprendre ces facteurs. D'autre part, ces résultats ont permis d'identifier des différences notables selon le sexe de l'enfant. Ainsi, la réticence sociale est vécue différemment par un garçon et par une fille, et le rôle des amis et des pairs non-amis est aussi différente selon leur sexe. »

Afin de réaliser cette recherche, Fanny-Alexandra Guimond et son équipe ont procédé à l'observation d'enfants de six ans qui ont tendance à s'isoler lors d'une situation de compétition. Les facteurs identifiés comme problématiques ont été localisés dans l'entourage de l'enfant, plus précisément : 1. des amis eux-mêmes socialement réticents, et 2. des pairs dominants dans des situations sociales difficiles. Alors que les programmes déjà existants tiennent compte exclusivement des comportements problématiques des enfants, cette étude met en lumière l'importance de prendre en considération l'entourage de l'enfant, ainsi que la différence entre les sexes. L'étudiante tente maintenant d'établir de nouvelles lignes directrices quant à l'élaboration des programmes de prévention et d'intervention conçus pour aider les jeunes enfants éprouvant des difficultés psychosociales telles que la réticence sociale.