Étudiant-chercheur étoile Décembre 2013



Philippe Masson

Étudiant à la maîtrise en travail social
Université du Québec à Montréal


Publication primée : L'évaluation psychosociale: culture du positivisme et enjeux éthiques

Publiée dans : Nouvelles pratiques sociales, 25(1), 224-242, 2012

Résumé

« Grâce au travail de synthèse vis-à-vis des différentes définitions et catégorisations de l'évaluation psychosociale, j'ai pu déterminer les enjeux qui y sont reliés et la manière dont ils affectent sa mise en œuvre dans les pratiques quotidiennes. En effet, certaines de ces pratiques s'inscrivent dans la « culture du positivisme », laquelle donne préséance à l'analyse des faits vérifiés par l'expérience au détriment de procédés tels l'intuition et l'introspection. Un tel poids idéologique influence l'orientation théorique des travailleurs sociaux en plus de leurs actions ordinaires. Cet article permet de saisir en profondeur les enjeux et les impacts des postures théoriques et idéologiques d'une pratique fondamentale en travail social et d'appréhender en quoi elle peut orienter interventions et services. »

En se penchant sur différents modèles d'évaluation psychosociale à travers leurs ancrages dans la « culture du positivisme », les travaux de Philippe Masson permettent de questionner autant les pratiques des travailleurs sociaux que l'orientation des services sociaux québécois. Plus concrètement, chaque travailleur social en arrive à s'interroger sur les conséquences de l'orientation théorique et idéologique des outils qu'il utilise chaque jour sur sa relation avec les gens qu'il rencontre. Affirmant le renouvellement démocratique de l'évaluation psychosociale, ces réflexions peuvent également favoriser une certaine remise en question de la mise en œuvre actuelle des programmes de services sociaux québécois.