Étude longitudinale de l'impact des habiletés sensori-motrices sur l'indépendance fonctionnelle dans les activités de la vie quotidienne des enfants avec trouble envahissant du développement



Dans le cadre de cette recherche, notre objectif à court terme était d'étudier les liens entre les habiletés sensori-motrices et l'autonomie dans les activités de la vie quotidienne (AVQ) chez les enfants ayant un trouble du spectre autistique (TSA).

Le volet longitudinal de cette recherche nous a permis de décrire ces habiletés chez les jeunes enfants d'âge préscolaire, mais également d'observer l'évolution de ces habiletés à l'entrée scolaire.

L'autonomie dans les activités de la vie quotidienne est un élément important pour favoriser l'intégration en garderie et à l'école.

Nos résultats montrent que la plupart des enfants TSA d'âge préscolaire et scolaire présentent des difficultés de traitement de l'information sensorielle, de motricité fine et globale, et ont une pauvre autonomie dans les AVQ, en particulier les soins personnels. Ils révèlent aussi que les meilleurs facteurs prédictifs de l'autonomie aux AVQ sont la motricité fine et les habiletés de traitement de l'information sensorielle à l'âge préscolaire, et la motricité totale à l'âge scolaire. De plus, les troubles sensori-moteurs ne sont pas uniques aux enfants TSA, mais devraient être observés chez tous les enfants présentant de telles difficultés (déficience intellectuelle et trouble du langage).

Des interventions ciblant spécifiquement le traitement des habiletés sensori-motrices pourraient potentiellement mener à une plus grande autonomie et indépendance fonctionnelle dans les AVQ chez les enfants TSA, mais aussi chez les autres populations cliniques qui ont de telles difficultés. Enfin, les troubles sensori-moteurs ne semblent pas s'atténuer avec l'âge, contrairement à ce que nous anticipions initialement.

L'autonomie dans les activités de la vie quotidienne est un élément important pour favoriser l'intégration en garderie et à l'école. Notre objectif à long terme est maintenant de développer des interventions auprès des enfants ayant un TSA qui favoriseront l'apprentissage de l'autonomie dans les AVQ par le développement des habiletés sensori-motrices. Nous voulons améliorer le soutien offert aux familles en reconnaissant la charge qui leur incombe en raison de la dépendance de leur enfant pour les soins personnels en particulier. Ainsi, des interventions qui favoriseront le développement de l'autonomie devraient faciliter l'intégration en garderie et à l'école, et décharger les parents de certains soins.

Chercheur principal

Éric Fombonne, Université McGill

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : décembre 2009