Environnement et discrimination à l'école primaire : quel est l'impact de ces facteurs sur les habitudes de vie, les préoccupations corporelles et les trajectoires de poids d'enfants et de préadolescents?



Les enfants grandissent dans un environnement au sein duquel la technologie est omniprésente et l'idée de prendre du poids terrifiante.

En avançant vers l'adolescence, les jeunes doivent composer avec des changements corporels et une prise de poids. Cependant, l'évolution du poids n'est pas la même pour tous les jeunes et elle peut différer pour les filles et les garçons. Entre l'âge de 8 à 14 ans, les 462 jeunes de notre étude ont présenté des trajectoires d'évolution du poids assez stables. Plus précisément, leur indice de masse corporelle (IMC) change peu avec le temps, et ce, peu importe qu'ils soient minces, en surpoids, obèses ou de poids normal.

Les efforts de sensibilisation et d'intervention axés sur la prévention de l'obésité et sur la perte de poids semblent à poursuivre.

Ceci dit, lorsque l'IMC des jeunes change, des différences sexuelles se remarquent : il y a prise de poids chez les filles et perte de poids chez les garçons. Les jeunes dont l'IMC est plus élevé ont des parents qui sont eux-mêmes plus à risque d'être en surpoids ou obèses. Ces jeunes pratiquent moins régulièrement de l'activité physique et vivent significativement plus d'intimidation par rapport à leur poids que les plus minces. Les filles en surpoids et obèses souffrent particulièrement de leur apparence. Leurs insatisfactions corporelles peuvent contribuer à l'apparition d'attitudes et de comportements de contrôle du poids néfastes pour leur santé et leur croissance.

Les efforts de sensibilisation et d'intervention axés sur la prévention de l'obésité et sur la perte de poids semblent donc à poursuivre, voire même à améliorer auprès des jeunes de 8 à 14 ans. Ces efforts doivent absolument considérer le bien-être psychosocial. Elles doivent également inclure des stratégies reconnues et évaluées empiriquement, qui tiennent compte de l'amélioration de la satisfaction corporelle et de l'élimination de l'intimidation par rapport au poids.

Chercheure principale

Annie Aimé, Université du Québec en Outaouais

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : juin 2014