Enseigner et apprendre la notion de phrase pour améliorer la compétence à écrire des élèves du primaire à l'aide de la littérature de jeunesse



Malgré l'importance de la syntaxe et de son concept central, la notion de phrase, dans l'enseignement actuel de la grammaire, les élèves québécois francophones commettent plusieurs erreurs de syntaxe et de ponctuation en production écrite.

Toutefois, peu de données sont disponibles sur l'enseignement et l'apprentissage de la syntaxe, particulièrement au primaire. Notre recherche collaborative avait pour objectifs de décrire l'évolution 1) des pratiques d'enseignement et de la conception de la notion de phrase chez des enseignants du primaire bénéficiant d'une formation continue en syntaxe mobilisant les ressources de la littérature de jeunesse; 2) du rapport à l'écrit, de la conception de la notion de phrase et des aspects syntaxiques de la compétence à écrire chez leurs élèves, en lien avec les pratiques enseignantes.

Il est possible d'enseigner la syntaxe à tous les niveaux du primaire.

Le dispositif de formation a permis aux enseignants d'améliorer significativement leur conception de la phrase et de développer leur expertise en enseignement de la phrase à l'aide de la littérature de jeunesse. Leurs élèves, garçons et filles, ont gardé un rapport à l'écrit constant, ont amélioré leur conception de la phrase et leur performance quant à la norme syntaxique en production écrite. Il est toutefois impossible d'isoler des caractéristiques des pratiques enseignantes qui conduiraient à un plus grand progrès chez les élèves.

Cette recherche montre que, pour avoir un effet réel sur les pratiques enseignantes, un dispositif de formation continue gagne à être étalé dans le temps et à être construit de manière collaborative avec les acteurs du milieu. Elle montre aussi qu'il est possible d'enseigner la syntaxe à tous les niveaux du primaire, que cet enseignement gagne à s'appuyer sur des textes authentiques, aussi bien pour motiver les élèves que pour améliorer leur performance, et que c'est l'expertise didactique accrue des enseignants plutôt qu'une pratique en particulier qui fait progresser les élèves.

Chercheure principale

Pascale Lefrançois, Université de Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Annexes

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : mars 2014