Effets de l'utilisation des médias numériques à la maison par les élèves de l'éducation préscolaire sur leurs premiers apprentissages en lecture selon la médiation parentale, le milieu socioéconomique, la langue parlée à la maison et le sexe



L'éducation préscolaire constitue une étape-clé pour la compétence à lire. Il s'agit d'une période où se développent plusieurs habiletés langagières et cognitives, regroupées sous le vocable des « premiers apprentissages en lecture ».

Ces derniers sont fortement prédictifs de la réussite en lecture ultérieure des élèves et sont influencés par des facteurs tels que la médiation parentale en lecture, le niveau socioéconomique, la ou les langue(s) parlée(s) à la maison et le sexe. 

L'utilisation des médias numériques est peu associée aux premiers apprentissages en lecture.

Étant donné l'augmentation constante des médias numériques dans la vie quotidienne des élèves de l'éducation préscolaire et l'exposition riche à l'écrit qu'ils offrent, il est possible de penser qu'ils pourraient constituer un facteur supplémentaire contribuant à prédire les premiers apprentissages en lecture. Aussi, ce projet a poursuivi la question de recherche suivante: quels sont les effets de l'utilisation des médias numériques à la maison sur le développement des premiers apprentissages en lecture selon la médiation parentale en lecture, le niveau socioéconomique, la ou les langue(s) parlée(s) à la maison, et le sexe?

La collecte de données a été menée auprès de 133 familles de la région de Montréal et de Sherbrooke. Les résultats indiquent que l'utilisation des médias numériques est peu associée aux premiers apprentissages en lecture. Quand elle l'est, elle influence ces derniers négativement, sauf en ce qui concerne le nombre de livres numériques présents à domicile, qui est le seul prédicteur des médias numériques positivement associé aux 1ers apprentissages en lecture.

Il est donc possible de penser que l'utilisation des médias numériques est davantage défavorable aux premiers apprentissages en lecture dans la mesure où les médias numériques sont peu utilisés pour des activités de lecture et que le temps passé à les utiliser serait du temps en moins qui pourrait être investi dans des pratiques de lecture. En outre, le milieu socioéconomique est constamment associé aux premiers apprentissages en lecture, alors que le sexe et la langue parlée n'interviennent pas significativement.

Chercheur principal

Simon Collin, Université du Québec à Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : mai 2020