Des outils numériques au secours de l'environnement



Les villes, les employeurs et les fournisseurs d'énergie proposent de nombreux logiciels, sites Web et applications mobiles conçus pour encourager les comportements écoresponsables. Ces systèmes d'information (SI) verts donnent des renseignements, du soutien et des trucs pour favoriser des modes de transport alternatifs, réduire la consommation des ressources et économiser l'énergie.  

Le recours à un SI vert a contribué à l'adoption de comportements plus écoresponsables de la part des utilisateurs.

Les nouvelles habitudes qui découlent de l'utilisation de ces outils numériques seraient loin de se limiter au milieu pour lequel ils ont été créés, tel le bureau, par exemple. C'est la conclusion à laquelle arrive Jacqueline Corbett, chercheuse en administration à l'Université Laval, après analyse du sondage en ligne qu'elle a effectué auprès de plus de 600 Canadiens et Américains. De cet échantillon, le tiers des répondants utilisaient un outil offert par leur ville, alors que les deux autres tiers se servaient respectivement d'un SI créé par un fournisseur ou par leur employeur. Afin de comparer l'efficacité de ces outils, les participants étaient questionnés sur leur comportement écoresponsable à la maison, dans leur communauté et au travail.

Les résultats montrent que le recours à un SI vert a contribué à l'adoption de comportements plus écoresponsables de la part des utilisateurs. Par ailleurs, les utilisateurs de SI verts proposés par les employeurs sont ceux dont la conduite écoresponsable se propage le plus à l'extérieur du milieu pour lequel ces outils ont été créés. Ainsi, de plus en plus d'employeurs utilisent des SI pour motiver leurs employés et les amener à utiliser les transports en commun ou l'autopartage, à économiser le papier et l'énergie, à recycler, etc. Or, les comportements écoresponsables développés au travail tendraient à persister à la maison et dans la communauté. 

Ces travaux suggèrent que les employeurs, les fournisseurs et les villes auraient intérêt à collaborer pour intégrer leurs SI verts, afin d'en multiplier les effets positifs.