Des groupes de médiateurs plus diversifiés dans les écoles



Plusieurs centaines d'écoles primaires du Québec ont un programme de médiation par les pairs. Des jeunes reçoivent une formation et peuvent ensuite agir comme médiateurs auprès d'autres élèves dans la cour d'école ou lors de sorties parascolaires. En règle générale, les élèves en difficulté de comportement sont écartés d'office de ces équipes de médiateurs. Ces jeunes sont aussi ceux qui hésitent le plus à faire confiance aux élèves médiateurs, puisqu'ils les considèrent comme trop « parfaits » et incapables de comprendre leurs problèmes.

Claire Beaumont, professeure-chercheure à l'Université Laval, a démontré qu'il est important d'intégrer tous les types d'élèves dans les groupes de médiateurs. Elle s'est efforcée d'identifier les conditions favorables permettant à un élève au comportement difficile d'assumer son rôle de médiateur. Afin d'aider les intervenants du milieu scolaire à favoriser l'intégration de tels élèves, elle a rédigé un guide à partir de ses constats. Elle a par la suite observé comment se passait l'intégration et l'impact de celle-ci sur les élèves.

Il est important d'intégrer tous les types d'élèves dans les groupes de médiateurs.

La chercheure a d'abord noté que ces élèves exigent un encadrement un peu plus soutenu que les autres, surtout lorsqu'une tentative de médiation échoue. Ces jeunes ont tendance à prendre ce genre d'échec de manière très personnelle et cela peut parfois entraîner des comportements difficiles. Elle a aussi observé que les jeunes se sentent utiles dans l'école et développent une plus forte appartenance au groupe. Leur rôle de médiateur inverse la logique dans laquelle ils se retrouvent trop souvent. Ils ne sont plus le « cas problème » sur lequel on agit, mais plutôt une partie de la solution qui peut aider d'autres jeunes.

Malgré tout, Claire Beaumont a pu constater que la résistance des enseignants et des intervenants dans les écoles est très forte, et qu'il reste donc beaucoup de travail à faire pour les convaincre des bienfaits de cette approche.