Demander de l'aide pour réussir



Que fait l'élève en classe lorsqu'il ne comprend pas la matière? Demande-t-il de l'aide? Si oui, à qui? Quels objectifs a-t-il en tête? Quels sont les prérequis cognitifs nécessaires aux habiletés de demande d'aide au primaire?

Les élèves qui demandent des indices à l'enseignant ont tendance à obtenir de meilleurs résultats scolaires que ceux qui exigent qu'on leur donne rapidement la réponse.

Joane Deneault, professeure-chercheure au Département des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Rimouski, s'est posé ces questions. Elle a d'abord évalué si la compréhension des états mentaux « savoir » et « ignorer » est utile aux habiletés de demande d'aide. Dans le cadre de cette étude, des enfants de trois à cinq ans se sont fait raconter des histoires dans lesquelles des personnages savaient ou ignoraient quelque chose. La chercheure a découvert que les enfants qui font mieux le lien entre l'ignorance du personnage et l'utilité de demander de l'aide sont aussi ceux que leur éducatrice juge les plus autonomes.

La chercheure s'est ensuite intéressée au comportement d'élèves de sixième année et a identifié trois modèles de demande d'aide. Certains élèves cherchent d'abord à terminer l'activité proposée de manière autonome; s'ils n'y arrivent pas, ils demandent des indices à l'enseignant ou à un autre élève. D'autres ont une réaction plus expéditive : dès qu'ils se butent à une difficulté, ils demandent directement la réponse. Enfin, d'autres élèves évitent de demander de l'aide, même s'ils ne comprennent pas.

L'étude a permis de constater que certains modèles sont liés à la réussite scolaire et d'autres pas. Ainsi, les élèves qui demandent des indices à l'enseignant ont tendance à obtenir de meilleurs résultats scolaires que ceux qui exigent qu'on leur donne rapidement la réponse.

Ces connaissances confirment que les enseignants ont raison d'encourager leurs élèves à demander de l'aide en cas d'incompréhension. En agissant de la sorte, ils permettent d'identifier la forme que devraient prendre ces demandes d'aide et les acquisitions cognitives préalables à leur émergence.