Coup d'œil sur la mobilité des adolescents



Dis-moi où tu habites, je te dirai comment tu te déplaces : voilà qui traduit tout à fait la réalité des adolescents de la grande région de Montréal.

L'étude révèle une différence marquée entre la réalité des adolescents des quartiers centraux de Montréal et ceux des banlieues.

Les travaux menés par l'urbaniste Juan Torres, chercheur à l'Université de Montréal, montrent que les adolescents ne logent pas tous à la même enseigne sur le plan de la mobilité.

Menée en 2013-2015 auprès de 69 élèves de 12 à 17 ans d'une école secondaire de Sainte-Julie, de Laval ou de Montréal, l'étude révèle une différence marquée entre la réalité des adolescents des quartiers centraux de Montréal et ceux des banlieues.

L'organisation urbaine des quartiers centraux favorise les déplacements à pied et l'offre de transport en commun y est très importante. Les adolescents y gagnent donc en mobilité dès leur entrée au secondaire. Ils marchent beaucoup, utilisent les transports en commun et le font plus souvent seuls. Tout cela leur permet de développer progressivement une certaine autonomie, bien avant l'obtention du permis de conduire.

À l'extérieur de ces quartiers, si les adolescents se déplacent autant, ils le font plus souvent accompagnés, et moins à pied ou en vélo. Ils attendent avec impatience d'obtenir leur permis de conduire, car celui-ci représente, à l'égard de leurs parents, une forme d'indépendance acquise toutefois très soudainement, contrairement aux adolescents des quartiers centraux.

L'étude montre aussi le rôle du téléphone intelligent, fort utile dans la planification des déplacements des adolescents. Cet appareil sert notamment à se familiariser avec un quartier, à planifier un itinéraire, à naviguer et à organiser des rencontres.

Ces résultats ont été présentés lors d'événements scientifiques internationaux et à des organismes comme la Société de transport de Montréal et Vélo Québec. Ils aident à mieux cibler leurs interventions en faveur du transport en commun, ainsi que de la marche et du vélo.