Comment les capacités attentionnelles et les habiletés en motricité fine entre la maternelle et la première année influencent les habiletés en écritures ultérieures au primaire



Le Rapport du Comité d'experts sur l'apprentissage de l'écriture suggère une augmentation des difficultés au niveau de l'orthographe, de la ponctuation et de la syntaxe auprès des enfants et adolescents du Québec (MELS, 2008).

Internationalement, les problèmes d'écriture à l'école primaire sont très répandus et atteignent leur apogée à la quatrième année du primaire (NCES, 2003). C'est d'ailleurs en quatrième année du primaire que la performance académique des élèves tend à se stabiliser (Alexander & Entwisle, 1998).

Internationalement, les problèmes d'écriture à l'école primaire sont très répandus.

Étant donné que ces observations sont basées sur les caractéristiques nécessaires pour l'entrée scolaire, elles devraient s'inscrire dans une perspective développementale. Notre recension des écrits regroupe les résultats de recherches récentes sur les problèmes d'attention et de motricité fine à la maternelle ainsi que leurs associations avec l'écriture à l'école primaire. Nous abordons dans ceux-ci les questionnements les plus récents concernant: (1) La co-occurrence des troubles de motricité fine et d'attention ainsi que les problèmes associés, détectables dès l'âge préscolaire; (2) Comment les habiletés de motricité fine et d'attention peuvent se traduire en terme de performance subséquente en écriture dépendamment du sexe de l'élève; (3) La période la plus critique dans la consolidation des habiletés d'écriture; (4) Les explications possibles offertes concernant les énormes variations en terme de réussite au sein d'une population d'élèves à risque; (5) Comment les difficultés motrices souvent présentes chez un élève ayant un TDAH pourraient influencer ses habiletés d'écriture et (6) Comment des interventions précoces visant à améliorer les habiletés de motricité fine et d'attention pourraient éventuellement modifier les trajectoires développementales des habiletés d'écriture des élèves.

Notre recension des écrits favorise une perspective de neuropsychologie développementale et pédagogique afin d'adresser ces objectifs pour montrer comment les troubles d'attention et les difficultés motrices influencent ultérieurement la cadence d'apprentissage en orthographe, ainsi que la ponctuation et la composition de texte. Nous présentons, de manière concise, les résultats des recherches sur deux problèmes souvent négligés et très peu étudiés par les chercheurs, mais reconnus par les enseignants comme importants, dès la maternelle, pour la réussite scolaire.

Chercheure principale

Linda S. Pagani, Université de Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : juin 2012