Caractéristiques environnementales favorisant la participation sociale : développement d'un outil d'intervention adapté aux particularités de la population québécoise vieillissante



Le vieillissement de la population est un important défi qui nécessite des interventions innovantes pour améliorer la santé des Québécois vieillissants.

Parmi les déterminants qui favorisent la santé des aînés, on retrouve la participation sociale, c'est-à-dire l'implication de la personne dans des activités qui lui procurent des interactions avec les autres dans la communauté.

L'étude permet de de planifier des environnements qui favoriseront un vieillissement en santé des Québécois.

Afin d'améliorer la participation sociale des aînés, il importe de créer des environnements favorables au vieillissement, par exemple facilitant les déplacements actifs et permettant l'utilisation de commerces de proximité. La présente étude visait ainsi à documenter les caractéristiques environnementales associées à la participation sociale des Québécois vieillissants et à développer un Indice du potentiel de participation sociale (IPPS). Présenté sous la forme d'un atlas interactif, l'IPPS caractérise la convivialité des quartiers et des municipalités du Québec en égard à la participation sociale.

Les résultats montrent que les aînés habitant en milieu urbain participent plus fréquemment, suivis de ceux habitant en métropolitain, puis en rural. Par ailleurs, les caractéristiques environnementales les plus associées à la participation sociale ne sont pas les mêmes d'un milieu à l'autre. Parmi ces caractéristiques on retrouve : la mixité de l'utilisation du sol, la proportion de la population âgée de 65 ans et plus, le niveau de défavorisation sociale et le nombre de kilomètres de sentiers et de feux de circulation.

Enfin, des inégalités relatives au potentiel de participation sociale qu'offrent les quartiers et les municipalités du Québec sont identifiées par l'IPPS, c'est-à-dire ces territoires ne sont pas propices à la participation sociale des aînés de manière équivalente. L'IPPS permet de mieux identifier les quartiers et les municipalités moins favorables à la participation sociale et de planifier des environnements qui favoriseront un vieillissement en santé des Québécois vieillissants.

Chercheure principale

Mélanie Levasseur, CIUSSS de l'Estrie - CHUS

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : décembre 2017