Aux sources du christianisme



« Celui qui cherche, qu'il ne cesse de chercher jusqu'à ce qu'il trouve. » Ces paroles de l'Évangile selon Thomas sont inscrites en copte – la langue utilisée par les chrétiens d'Égypte durant leurs cérémonies religieuses – sur du papyrus vieux de plus de 16 siècles, dans les manuscrits découverts en Haute-Égypte en 1945, près de la ville de Nag Hammadi. 

Le Groupe de recherche sur le christianisme et l'Antiquité tardive, dirigé par Louis Painchaud de l'Université Laval, se spécialise dans l'étude de sources écrites de l'histoire du christianisme ancien qui sont peu connues ou négligées par la recherche actuelle, en vue d'en proposer de nouvelles éditions critiques ou des traductions. Ses travaux permettent de faire connaître au grand public la diversité du christianisme des premiers siècles de notre ère, et ajoutent au patrimoine spirituel de l'humanité. 

Parmi les grandes réalisations de ce groupe de recherche, figure la publication des manuscrits sur papyrus de Nag Hammadi. Elle est déclinée en différents modes, lesquels s'adressent tant aux spécialistes qu'au grand public. La parution du texte copte accompagné d'une traduction française et de commentaires en fascicules séparés, dans la collection Bibliothèque copte de Nag Hammadi (Presses de l'Université Laval/Peeters), vise surtout les chercheurs spécialisés. Le grand public, quant à lui, peut prendre connaissance des résultats de ces travaux dans le site Internet du Groupe de recherche. 

En 2007, le Groupe de recherche a publié Écrits gnostiques – La bibliothèque de Nag Hammadi, dans la prestigieuse collection Bibliothèque de la Pléiade, chez Gallimard. Il s'agit de la première traduction intégrale en français des manuscrits de Nag Hammadi. L'entrée de cet ouvrage dans La Pléiade lui assure une large diffusion parmi le public et témoigne de la reconnaissance de la qualité des travaux des chercheurs.

Équipe

Groupe de recherche sur le christianisme et l'Antiquité tardive

Directeur

Louis Painchaud, Université Laval

Membres réguliers

  • Wolf-Peter Funk, Université Laval 
  • Anne Pasquier, Université Laval 
  • Paul-Hubert Poirier, Université Laval 
  • Thomas Schmidt, Université Laval