Un million de dollars pour la recherche sur la COVID-19 dans les eaux usées

Les Fonds de recherche du Québec (FRQ) sont heureux d'annoncer un appui d'un million de dollars au projet CentrEau-COVID : Dépistage de la COVID-19 dans les eaux usées comme outil de vigie et de gestion, piloté par les professeurs-chercheurs Peter Vanrolleghem de l'Université Laval et Dominic Frigon de l'Université McGill. Les autres partenaires financiers de ce projet, dont le budget total est de 1,7 million de dollars, sont la Fondation familiale Trottier, la Fondation Molson et le Centre National en électrochimie et en Technologies Environnementales.

Cette recherche d'une durée de six mois a pour principal objectif d'analyser les eaux usées de grands centres urbains et de plus petites municipalités du Québec afin d'y détecter la présence du coronavirus SARS-CoV-2, responsable de la COVID-19. Inclure la vigie des eaux usées dans la gestion de la crise permet une détection précoce et géolocalisée de la présence du virus, aidant ainsi à briser les chaînes de transmission et à éviter les éclosions. Les terrains à l'étude sont Montréal, Québec et Laval, ainsi que le Bas-Saint-Laurent et la Mauricie-Centre-du-Québec.

Les analyses réalisées sur les échantillons d'eaux usées seront à la base du modèle prédictif que les chercheurs entendent développer afin de fournir des préavis fiables et rapides aux autorités gouvernementales en charge de lutter contre le virus. Des stratégies pour déployer la vigie des eaux usées à l'ensemble du territoire québécois seront également proposées. Cet outil de vigie par les eaux usées pourrait être utilisé pour d'autres problèmes, soit la surveillance de l'influenza, la résistance aux antibiotiques ou les zoonoses dans les élevages.

Le CentrEau auquel sont rattachés les deux chercheurs qui pilotent ce projet est un des 35 regroupements stratégiques soutenus par le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies.

Citations

« Depuis le début de la pandémie, la réponse de la communauté scientifique, tant au Québec qu'ailleurs dans le monde, a été des plus impressionnantes. Cette avenue ingénieuse de rechercher notre ennemi commun dans les égouts démontre une nouvelle fois que les solutions à la pandémie existent dans les cartons de nos scientifiques. Dans le contexte d'urgence actuel, cet appui financier des FRQ vient leur donner les moyens pour qu'ils puissent les mettre en œuvre. »
-- Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec

« La force et la complémentarité des expertises en recherche que l'on retrouve au sein de nos regroupements stratégiques constituent des atouts majeurs pour favoriser l'émergence de réponses concrètes et novatrices aux défis que nous rencontrons, la pandémie de COVID-19 tout comme les changements climatiques, pour ne nommer que ceux-là. Je suis convaincue que ce projet mené par des chercheuses et des chercheurs aussi déterminés sera un franc succès. »
-- Janice Bailey, directrice scientifique du FRQNT


Renseignement :
Directeur des communications et de la mobilisation des connaissances
Fonds de recherche du Québec
Téléphone : 514 873-2114, poste 4231