Mot de la directrice scientifique

Les domaines de recherche couverts par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) trouvent un écho favorable dans la nouvelle Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation. On constate que la recherche fondamentale y occupe une place particulière et que les divers chantiers de la recherche en innovation sociale sont reconnus comme étant prioritaires. De plus, le dernier budget provincial augmente de façon substantielle les budgets des Fonds de recherche du Québec (FRQ), ce qui nous permet de bonifier notre offre d'octrois et surtout de mieux soutenir la relève, dont le taux de financement a atteint 50 % dans presque tous les programmes, un taux rarement atteint au FRQSC.

Pour promouvoir l'expérience de recherche au-delà du milieu universitaire et faciliter l'insertion professionnelle dans nos domaines, nous avons augmenté le budget du programme de bourses pour stages en milieux de pratique et nous allons le rendre plus accessible. Nous établirons des partenariats avec divers organismes qui œuvrent dans les domaines de la culture et de l'innovation sociale, et avec des OBNL, des entreprises privées et des institutions gouvernementales, en vue d'élargir les opportunités de stage au niveau de la maîtrise et du doctorat. Cette action vise en outre à sensibiliser les milieux non académiques à la recherche et à ses retombées.

Nous travaillons aussi très activement au développement d'actions concertées avec d'autres partenaires gouvernementaux, notamment la création d'une Chaire québécoise sur la jeunesse dont le concours sera lancé en 2017. Ces initiatives sont financées par des partenaires et permettent à la communauté de recherche qui le souhaite d'ancrer les travaux sur des problématiques sociétales et sur des besoins de recherche identifiés par ces partenaires.

En parallèle, de concert avec les Fonds Nature et technologie et Santé, nous collaborons à l'élaboration d'un nouveau programme intersectoriel en vue de stimuler l'exploration et l'expérimentation d'autres approches. Nous pensons que les croisements de regards et de méthodologies pourraient permettre de mieux appréhender la complexité des grands défis de société.

Enfin, je tiens à remercier les membres de la communauté  qui ont participé à l'évaluation des demandes de bourse et de subvention. C'est un processus qui ne serait pas possible sans vos disponibilités, la qualité et la rigueur de vos interventions. Vous étiez un peu plus de 500 cette année, et vous faites en sorte, encore à ce jour, que les comités d'experts représentent la façon la plus sûre et la plus rigoureuse de reconnaître l'excellence des dossiers étudiants  et des regroupements financés par le FRQSC.