Mot de la directrice scientifique

Je souhaite d'abord remercier toutes les personnes qui ont participé à l'évaluation de la programmation du Fonds de recherche du Québec – Société et culture. Celle-ci étant complétée, le FRQSC bénéficie maintenant d'une vue d'ensemble de sa programmation et de la place qu'il occupe dans l'écosystème de la recherche au Québec et au Canada. Bien que le bilan global de cette évaluation soit excellent selon l'appréciation d'un comité international, divers points de vue sur les programmes et les processus ont été entendus, et des ajustements seront bientôt apportés pour répondre au mieux aux attentes de la communauté et pour simplifier les processus.

Parmi les autres chantiers qui nous attendent en 2018, il y a la rédaction du Plan stratégique 2018-2022, qui reprendra plusieurs composantes de la programmation actuelle. Grâce au financement annoncé en mai dernier dans la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation (SQRI), les montants des bourses ont été bonifiés et leur nombre a été augmenté. Des fonds spécifiques alloués à la recherche intersectorielle permettront aussi de croiser les approches et les méthodologies de nos secteurs avec les secteurs de la santé et des sciences naturelles et du génie, dans le cadre de collaborations audacieuses ouvrant sur de nouveaux paradigmes.

La question des biais de genre, de discipline, d'institution et de culture – entre autres – qui peuvent influencer l'évaluation lors de concours sera aussi étudiée. L'évaluation est un processus central dans l'attribution de fonds, et il est nécessaire de prendre en considération diverses études récentes sur le sujet afin de s'assurer que les standards du Fonds respectent les normes d'excellence internationales. Le format du CV sera en outre revu, afin de le rendre plus dynamique et d'en simplifier la mise à jour.

L'implantation du nouveau système FRQnet a exigé beaucoup de travail supplémentaire de la part de toute l'équipe. Je remercie chacun et chacune de sa précieuse collaboration et de son engagement dans cette étape cruciale. L'implantation de ce nouveau système a aussi demandé beaucoup de patience de la part de la communauté de la recherche.  Lorsque la période de rodage sera terminée, cet outil facilitera sans aucun doute les transactions avec le Fonds et simplifiera plusieurs processus.

Au cours de la prochaine année, nous continuerons à promouvoir sur toutes les tribunes la pertinence de la recherche en sciences sociales et humaines, en arts et en lettres, notamment auprès de divers ministères, agences et milieux, en insistant sur l'importance de financer la recherche fondamentale pour mieux éclairer la prise de décision. Mentionnons aussi les travaux pour le développement de la Chaire de recherche sur la jeunesse, dont le lancement est prévu au printemps prochain.

Enfin, je voudrais souligner le départ de Marie-Thérèse Duquette, directrice des programmes et du développement des partenariats, qui a œuvré pendant plus de 17 ans au FRQSC. Madame Duquette a accompagné nombre de restructurations et de révisions de programme, ainsi que l'implantation de nouvelles règles et de systèmes. Elle a été responsable du développement des Actions concertées pendant plus de 10 ans, au cours desquels le programme a pris beaucoup d'ampleur. Directrice des programmes depuis 2011, elle est très estimée par l'ensemble des membres de l'équipe, et nous allons tous la regretter. Je lui souhaite beaucoup de plaisir et de succès dans la réalisation de ses projets à venir et de la sérénité dans sa nouvelle vie. L'ensemble de la communauté de la recherche pourra maintenant compter sur l'expérience de Katell Collin, qui entrera en fonction dès le début de l'année 2018.

En terminant, je vous souhaite à toutes et à tous une très belle année 2018. Une année créative, féconde et inspirante.
 

Louise Poissant