Action concertée | Programme de recherche-action pour un vieillissement actif de la population du Québec pendant une période de confinement


En résumé

Année de concours :

2020-2021

 

Date limite (avis ou lettre d'intention) :

23 septembre 2020, 16h

 

Date limite (demande) :

16 décembre 2020, 16h

 

Montant :

Maximum 175 000 $ par projet (+ 27 % de FIR)

 

Durée du financement :

Maximum 3 ans

 

Annonce des résultats :

Semaine du 8 mars 2021

 

APPEL DE PROPOSITIONS

 

Il vous sera possible de décrire dans votre demande de financement les impacts que les circonstances liées à la pandémie de COVID-19 ont pu avoir sur vos activités de recherche ou de formation au cours des derniers mois, afin que ces informations puissent être prises en compte dans l'évaluation de votre demande. Veuillez consulter le document « Prise en compte des impacts de la pandémie de COVID-19 dans l'évaluation des demandes de financement » pour plus d'informations.


Proposé par  :

Le Secrétariat aux aînés du ministère de la Santé et des Services sociaux

et le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC)

 


OBJECTIFS

 

Le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) et son partenaire, le Secrétariat aux aînés du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), invitent la communauté scientifique à répondre à cet appel de propositions visant à :

  • Approfondir les connaissances sur certains champs d'action touchant le vieillissement actif de la population du Québec pendant une période de confinement;
  • Expérimenter ou transformer des pratiques ou des approches afin d'outiller les « organismes du milieu » à mieux intervenir auprès des personnes aînées lors d'une période de confinement pour créer des conditions propices au vieillissement actif.

Avec ce programme, le FRQSC et le MSSS souhaitent créer et consolider des partenariats entre la communauté scientifique et les organismes du milieu qui agissent directement auprès des personnes aînées. Les résultats des projets de recherche-action financés devraient ainsi permettre de soutenir les organismes du milieu de même que les décideurs  afin de mieux répondre aux besoins des personnes aînées du Québec, en contexte de confinement.

Par ailleurs, il sera possible qu'au terme d'une recherche-action financée par le biais de ce programme de recherche, un organisme du milieu puisse faire le pont vers un autre programme de financement, afin de maximiser davantage les retombées des résultats de la recherche-action.