Mot de la directrice scientifique

Nous voici arrivés au terme de notre cycle annuel, à l'heure des bilans et des remerciements.

Un important bilan s'annonce dans le cadre des célébrations du 40e anniversaire du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) issu du Conseil québécois de la recherche sociale fondé le 8 août 1979. Le Fonds entreprendra une réflexion sur l'impact de la recherche en sciences sociales et humaines, arts et lettres qui s'inspirera de notre slogan « Nos recherches changent le monde ». Comment celles-ci ont-elles évolué au cours des quatre dernières décennies ? Nous constatons qu'elles ont revisité les problématiques, revu les approches, fait évoluer les connaissances et fait émerger des disciplines. D'ailleurs, le Fonds s'est engagé dans la révision de la classification des disciplines menée par le Conseil de recherches en sciences humaines. 

Et qu'annoncent ces recherches pour l'avenir ? Nous savons, par exemple, que les défis climatiques, démographiques et technologiques exigent et exigeront une grande force d'analyse, une profondeur de réflexion et une importante capacité de recherche en sciences humaines et sociales, de même qu'une créativité prodigieuse pour inventer de nouveaux modèles et des manières différentes d'habiter la planète. Nous organiserons donc en mars 2020 un colloque pour intensifier cette réflexion qui, au Fonds, nous occupe de façon continue.

Cette année a été marquée par de nombreuses initiatives intersectorielles dont plusieurs réservent une place centrale aux sciences sociales et humaines, aux arts et aux lettres. Ce fut le cas, notamment, du deuxième concours Audace, dans le cadre duquel divers projets de recherche de nature artistique qui combinent des disciplines inhabituelles – production de biomatériaux, ingénierie, traitement de la douleur – se sont distingués. D'autres projets financés impliquaient de la gestion de crise, des méthodes d'appropriation des connaissances et une réflexion sur des conditions de vie particulières. 

L'année 2019 a aussi donné lieu à plusieurs initiatives portant sur le vieillissement, l'un des grands défis de notre société. Plusieurs Actions concertées y sont consacrées et portent notamment sur le vieillissement actif. Le FRQ a aussi lancé la Plateforme de financement de la recherche intersectorielle sur le vieillissement, qui comporte des projets de recherche audacieux, des cohortes longitudinales et un volet laboratoire vivant. Ajoutons que le Fonds Santé a apporté une contribution importante au financement de nos instituts et de nos centres universitaires qui sont rattachés au domaine de la santé. J'en profite d'ailleurs pour souhaiter la bienvenue à la nouvelle directrice scientifique du Fonds Santé, Carole Jabet, qui se joindra à nous cet été.

Je tiens aussi à remercier encore et toujours l'extraordinaire équipe du Fonds qui assure le contact direct avec notre communauté de recherche et qui veille à ce que nos règles soient adaptées et équitables. L'équipe a aussi exercé de nouvelles responsabilités découlant des ententes internationales que nous avons établies avec la Belgique, la France, la Chine, la Plateforme transatlantique et l'Agence universitaire de la Francophonie. Nous savons combien l'organisation et la tenue des concours qui découlent de ces ententes sont exigeantes. 

En terminant, je vous souhaite à toutes et à tous un très bel été reposant, inspirant et ressourçant.

Louise Poissant