Un projet collaboratif avec les jeunes inuits, leurs familles et communautés : la persévérance scolaire sous l'angle des pratiques éducatives informelles, de la recherche scientifique communautaire et des cheminements éducatifs

 

Jrene Rahm

Université de Montréal

 

Action concertée : Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires 2016-2017

Volet : Projet de recherche-action

Partenaire : Ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR)

L'apprentissage chez les Inuit est un processus autant social qu'académique, qui prend forme non seulement dans de
nombreux projets éducatifs à l'école, mais aussi à travers les activités traditionnelles et pratiques, appelées «out on the land»,
dans des projets communautaires ou parascolaires. Certaines études suggèrent que de telles activités culturelles et informelles
sont des éléments clés pour assurer le bien-être de la communauté tout en permettant le recentrement de la culture, de
l'identité, de l'histoire et de la langue. Nous proposons ainsi un projet de recherche-action qui porte sur les apports de
l'apprentissage informel au travers des activités communautaires (camps d'été, programmes culturels) et parascolaires et des
projets scientifiques communautaires, avec l'objectif de dresser le portrait de telles activités, afin d'illustrer l'apport de celles-ci
à la persévérance et la réussite scolaires des étudiants Inuit (axes 4.1 et 4.2).
 
Dans l'esprit d'une recherche-action, nous tentons de créer collectivement un dialogue autour de l'éducation Inuit informelle et non-formelle et son apport au développement global de l'individu, qui implique un équilibre entre plusieurs dimensions de la personne (spirituelle, physique,
intellectuelle, émotionelle). Ainsi, s'inscrivant dans une épistémologie indigène et respectant un modèle holistique de
l'apprentissage – qui se déroule tout au long de la vie –, notre projet veut explorer avec les Inuit l'apport éducatif des
pratiques informelles (obj. 1; axe 4.1), incluant les projets communautaires de recherche scientifique (obj. 2; axe 4.1) sur la
persévérance et la réussite scolaires, tout en documentant le cheminement éducatif parcouru par les jeunes Inuit (obj. 3, axe
4.2). Il va sans dire qu'il se dégagera de ce portrait des pratiques informelles un plaidoyer pour l'établissement d'une école
ouverte à la communauté qui relève complètement d'un modèle éducatif holistique et Inuit. De plus, ces portraits du
cheminement éducatif motiveront un questionnement de la vision trop souvent linéaire des trajectoires éducatives des jeunes,
qui sont en réalité plus complexes et riches.
 
Le projet nous éclairera également sur le métissage complexe des savoirs
traditionnels et modernes à la base d'un modèle Inuit de l'éducation, qui vise et valorise l'apprentissage holistique tout au long
de la vie. En bout de ligne, le projet nous permettra d'arriver à un modèle d'éducation Inuit holistique qui met en lumière la
persévérance scolaire et éducative des Inuit, aussi rendu possible en partie par un arrimage plus étroit entre l'apprentissage
formel, non-formel et informel tout au long d'une trajectoire de vie, un concept à la base d'une vision Inuit du monde.
 

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Cochercheurs

- Pierre Desrosiers, Université Laval
- Tatiana Garakani, École nationale d'administration publique
- Vincent L'Hérault, ARCTIConnexion
- Marie-Hélène Truchon, ARCTIConnexion
 

Membres collaborateurs

- Shirley Tagalik, Autre - Nunavut
 

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 222 029$ et le rapport final est attendu pour le 1er novembre 2019.