Revitalisation culturelle en milieu autochtone : pérennisation de la technique de sculpture sur bois dans la communauté Atikamekw d'Obedjiwan

 

Anne Marchand

Université de Montréal

 

Domaine : arts, littérature et société

Programme appui à la recherche-création

Concours 2017-2018

Pour de nombreux peuples autochtones, comme la nation Atikamekw, la préservation et l'actualisation de leur identité et modes de vie sont des enjeux de taille. La nation Atikamekw est l'une des dix Premières Nations autochtones du Québec.

La vie et l'identité Atikamekw sont en grande partie définies en relation avec le nitaskinan (=territoire). Cependant, ce dernier a été transformé de manière radicale au cours du siècle dernier. Conséquemment, l'accès aux matières premières nécessaires à la confection des produits traditionnels, telles que l'écorce de bouleau et la peau d'orignal, s'est vu significativement réduit. Ces conditions ont un impact néfaste sur l'utilisation des activités de confection de produits de l'art de l'artisanat comme moyen de développement culturel et socio-économique durable pour la communauté.

De plus, la scolarisation de plusieurs générations dans des pensionnats ayant pour objectif explicite l'assimilation culturelle a créé une brèche sévère dans les processus de transmission des savoirs et savoir-faire. C'est dans ce contexte que ce projet de recherche-création vise, à travers des activités collectives et intergénérationnelles de design, la réappropriation de connaissances ancestrales.

En utilisant la pratique artistique comme catalyseur, ce projet explore des stratégies de revitalisation culturelle en misant sur des ressources positives de la communauté : les aînés qui possèdent encore cet héritage culturel précieux, et les jeunes qui représentent une force démographique vive et talentueuse. Ses objectifs sont :

  1. d'assurer la transmission, d'aînés à plus jeunes, de la technique ancestrale de sculpture sur bois avec le couteau croche, ainsi que le savoir-faire pour la confection de cet outil de coupe;
  2. d'explorer de nouvelles manières d'exploiter la ressource du bois (autre que l'écorce de bouleau), une ressource de proximité dans les communautés, pour faire face aux défis d'approvisionnement et pour une plus grande autonomie;
  3. sensibiliser la relève à l'extraordinaire potentiel qui se rattache à leur culture et contribuer à la prise en charge du développement culturel et socio-économique par la communauté.

Dans un premier temps, des activités de documentation et de formation en sculpture sur bois et confection de couteaux croches seront offertes à des jeunes adultes et adultes de la communauté d'Obedjiwan. Ensuite, ils seront invités à imaginer des produits contemporains, principalement en bois, qu'ils pourront réaliser à l'aide du couteau croche.

Quinze œuvres ou produits contemporains mettant de l'avant la technique ancestrale de sculpture sur bois, ainsi que la facture esthétique distinctive qui l'accompagne, seront réalisés. Le projet proposé place la culture et la création au cœur d'un développement durable des communautés, et vise l'amélioration de la qualité de vie à travers l'usage conscient des ressources matérielles et immatérielles dont la communauté dispose, avec le souci de ne pas épuiser ces ressources, de les renouveler continuellement et d'en révéler de nouvelles.

Ce projet permettra également la coproduction de connaissances portant les mécanismes de pérennisation des savoirs et savoir-faire artisanaux par la pratique du design. La démarche pourra servir de cas d'étude en matière de méthodologie de revitalisation culturelle qui allie la transmission et l'innovation, tout en participant au rayonnement de la recherche-création et à sa reconnaissance.