Repenser la rive : nouvelles stratégies paysagères et architecturales pour le fleuve Saint-Laurent dans un contexte de changements climatiques

 

Gianpiero Moretti

Université LavalMcGill

 

Domaine : création artistique et littéraire

Programme appui à la recherche-création

Concours 2017-2018

Le fleuve Saint-Laurent constitue l'axe fondateur du Québec; il ouvre le continent, il accueille les premiers établissements européens, il structure le développement agricole et progressivement il construit un paysage culturel. Ce territoire développe un rapport historique avec la topographie, le littoral et les affluents du fleuve. Ceux-ci orientent le cadastre, l'organisation des milieux ruraux et villageois qui dialoguent avec les sites et le climat. Enfin, l'architecture explore une médiation de l'habitat avec le milieu et les modèles culturels apportés par les générations d'habitants. L'occupation des rives du Saint-Laurent propose un ensemble de pratiques cohérentes qui définissent une culture d'habiter finement modulées par la force du milieu naturel et les ressources limitées des résidents.

L'époque qui s'amorce à partir des années 1960, s'appuie sur un nouveau paradigme. Désormais les ressources mécaniques et techniques permettent de défier l'environnement naturel. Les rivages sont remblayés, les routes passent en modifiant les topographies, les villes croissent selon des trames indifférentes au cadastre et avec un bâti résidentiel qui évoque d'autres climats et d'autres environnements culturels. Mu par un désir de conformisme pour offrir les mêmes conditions à tous, cet aménagement tend à nier les différences structurées par les contextes naturels et historiques.

Ces transformations associées à une modernité normative confrontent aujourd'hui un éventail de nouveaux défis. Les changements climatiques bousculent les pratiques d'aménagement du littoral qui cèdent devant la force des marées et tempêtes conjuguée au retard des glaces. La logique fonctionnaliste qui visait à accommoder étroitement chaque activité séparée fait place à une logique d'interdépendance. Comment les projets paysager, urbain et architectural peuvent-ils composer avec ces nouveaux défis le long du littoral?

Ce projet de recherche se propose de croiser une recherche attentive sur les formes de l'aménagement aux échelles territoriale, de l'urbain et de l'architecture pour révéler des nouvelles pratiques de construction des paysages culturels contemporains sensibles à l'environnement naturel dans un contexte de changements climatiques. Le projet aborde l'interface du littoral, à la rencontre entre le fleuve et l'environnement terrestre tout en explorant des nouveaux dispositifs paysagers et architecturaux misant sur l'utilisation de technologies de pointe.