Réaliser le diagnostic des processus cognitifs sous-jacents au déploiement des compétences

 

Nathalie Loye

Université de Montréal

 

Domaine : éducation

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2010-2011

Nous assistons actuellement à une évolution des pratiques évaluatives des enseignants afin de se conformer à l'approche par compétences. Par contre, la majorité des évaluations à grande échelle qui permet d'aider au pilotage des systèmes reste encore contrainte à des formats d'items classiques. Or les données ainsi produites se prêtent bien aux modélisations statistiques visant l'estimation de l'habileté globale des sujets, mais difficilement à celles visant le diagnostic des processus cognitifs sous-jacents aux compétences.

Le présent projet propose de modéliser les données issues de l'épreuve menant au diplôme de compétence en langue (DCL) développée en France. Cette épreuve présente l'originalité d'être diffusée à grande échelle tout en étant basée sur l'observation des sujets en action. Le DCL nous procure donc des données en quantité suffisante pour chercher à valider nos hypothèses qui sont : 1) qu'il est possible d'appliquer un modèle de diagnostic cognitif (MDC) à une épreuve d'un format non classique; et 2) qu'une telle épreuve a un meilleur pouvoir diagnostique qu'une épreuve de format classique. Si nous parvenons à valider ces hypothèses, il sera très utile de développer des épreuves de ce type pour évaluer les compétences à grande échelle (exemple : à un niveau ministériel).

Les données obtenues permettront de réaliser un diagnostic cognitif utile aux élèves et aux enseignants. En outre, cette approche produira des indicateurs de rendement utiles pour piloter les systèmes scolaires et juger des retombées des réformes.