Rapports au travail, orientation et persévérance aux études, du secondaire à l'université

 

Sylvain Bourdon

Université de Sherbrooke

 

Action concertée : Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires 2016-2017

Volet : Projet de recherche

Partenaire : Ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR)

Alors que plusieurs travaux sur l'insertion sociale et professionnelle ont mis en lumière le rôle important des représentations
du marché du travail sur les choix qui jalonnent les parcours des jeunes, peu de recherches ont porté directement sur les liens
entre la perception des réalités du marché du travail, les choix d'orientation et la persévérance scolaire en aval des parcours.
Le rôle des aspirations et projets dans la persévérance est pourtant bien établi et on sait aussi que les jeunes sont engagés de
plus en plus précocement et intensivement sur le marché du travail simultanément à leurs études.
Dans ce contexte, ce projet vise à mieux connaître les rapports au travail des élèves, et notamment leurs représentations
sexuées du travail, et à comprendre l'influence qu'ils exercent sur les choix d'orientation et la persévérance scolaire. Il
comporte deux volets interreliés. Le premier volet est composé d'une enquête populationnelle auprès de 7000 élèves, du
secondaire à l'université, qui sera arrimé à un suivi longitudinal des parcours consignés aux dossiers étudiants. Ce volet vise à
produire des connaissances sur les différents rapports au travail entretenus par les élèves, à en dégager les aspects relevant
de représentations sexuées du travail, à analyser leur distribution selon les caractéristiques socioéconomiques des élèves et à
en analyser les liens avec les choix scolaires et la persévérance aux études. Le second volet permettra de concevoir, à partir
des connaissances générées dans le premier volet, une démarche d'intervention en groupe visant à outiller les élèves pour
contrer les effets négatifs de certains rapports au travail, et à l'expérimenter dans une variété de milieux scolaires. Cette
démarche de conception-expérimentation débouchera sur la production d'un guide d'animation d'interventions en groupe qui
sera rendu disponible aux milieux intéressés.
 
Le projet se déploiera sur le territoire des quatre commissions scolaires (3 francophones; 1 anglophone) de l'Estrie, avec
l'appui de la Table estrienne de concertation interordres en éducation (TECIÉ) qui regroupe les universités, les collèges, les
commissions scolaires et l'association des écoles privées de la région.
 
La stratégie de transfert des connaissances vise trois publics cibles : les milieux de pratique en Estrie; les milieux de pratique
au niveau national; les milieux de la recherche aux niveaux national et international. Le projet débouchera sur une meilleure
compréhension des rapports au travail, de leur distribution et de leurs impacts sur l'orientation et la persévérance et il
permettra aussi de développer une modalité originale d'intervention en groupe qui pourra être reprise dans les milieux
concernés.
 

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Cochercheurs

- Rachel Bélisle, Université de Sherbrooke
- Patricia Dionne, Université de Sherbrooke
- Anne Lessard, Université de Sherbrooke
- Jean Gabin Ntebutse, Université de Sherbrooke
- Eddy Supeno, Université de Sherbrooke
 

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 190 467$ et le rapport final est attendu pour le 1er novembre 2019.