Projet cyberJEUnes 2 : trajectoires de jeux de hasard et d'argent chez les jeunes : rôles du jeu Internet et de problématiques associées

 

Natacha Brunelle

Université du Québec à Trois-Rivières

 

Action concertée :Programme de recherche sur les impacts socioéconomiques des jeux de hasard et d'argent, phase 5 2014-2015 - Lancement : Juin 2013

Volet: Projet de recherche

Partenaire : Ministère de la Santé et des Services sociaux

Les jeux de hasard et d'argent (JHA) sur Internet bénéficient d'une popularité grandissante chez les jeunes et suscitent plusieurs inquiétudes, notamment la modalité DÉMO (argent virtuel) qui contribuerait au développement de croyances erronées chez les joueurs. La pratique des JHA sur Internet est associée aux problèmes de JHA et à d'autres problématiques telles la consommation de substances psychoactives (SPA), la délinquance, la dépression, l'anxiété et les stratégies d'adaptation non-productives. Mais peu d'études permettent de documenter le sens de ces associations et la valeur prédictive de ces facteurs quant aux problèmes de JHA, lesquels prennent plusieurs années pour se développer. Aucune étude n'a encore identifié des trajectoires types de JHA chez les jeunes qui tiennent compte des JHA Internet. Le projet cyberJEUnes 2 vise: 1) à dégager les différentes trajectoires suivies par les jeunes en fonction de la sévérité de leurs habitudes de JHA de l'adolescence à la période jeune adulte parmi a) les joueurs non-Internet et b) les joueurs Internet; (sous-axes 1.1 et 1.4 de l'appel de propositions) 2) à déterminer les facteurs qui font qu'un jeune suit une trajectoire plutôt qu'une autre en vérifiant : a) la valeur prédictive du type de JHA (Internet, non-Internet) sur l'évolution de la sévérité des habitudes de JHA; b) la valeur prédictive de la modalité de JHA Internet (mises réelles ou DÉMO) sur l'évolution de la sévérité des habitudes de JHA parmi les joueurs Internet; c) la valeur prédictive de variables associées (consommation de SPA, dépression, anxiété, impulsivité, stratégies adaptatives et délinquance) sur l'évolution de la sévérité des habitudes de JHA; (sous-axe 1.6 de l'appel de propositions) 3) à obtenir le point de vue des jeunes concernant les raisons expliquant ce qui a provoqué des changements dans leurs habitudes de JHA (fréquence, types de JHA (Internet, non-Internet), modalités de JHA Internet (mises réelles ou mode démo)). (sous-axe 1.6 de l'appel de propositions) Pour répondre à ces objectifs, l'étude proposée s'appuie sur un devis méthodologique mixte composé : 1) d'un VOLET QUANTITATIF longitudinal ajoutant deux temps de mesure (suivi 2 ans (T2) et suivi 3 ans (T3)) aux deux premiers (T0 et suivi 1 an (T1)) du projet cyberJEUnes 1 mené auprès de 3940 élèves (T0) de secondaires 3,4 et 5 dans 11 écoles (publiques et privées) réparties dans trois grandes régions du Québec. Un sondage en ligne sera majoritairement utilisé dans le cadre du projet proposé; 2) d'un VOLET QUALITATIF comptant environ 60 entretiens semi-dirigés avec des joueurs Internet ou non, selon qu'ils aient augmenté ou diminué leurs problèmes de JHA entre les temps de mesure. Ainsi, il sera possible de faire des recommandations visant des interventions adaptées en matière de prévention et de réadaptation des problèmes de JHA auprès des jeunes.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Co-chercheurs

Marie-Marthe Cousineau, Université de Montréal
Magali Dufour, Université de Sherbrooke
Danielle Leclerc, Université du Québec à Trois-Rivières
Michel Rousseau, Université du Québec à Trois-Rivières
Joël Tremblay, Université du Québec à Trois-Rivières

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de trois ans, le montant total octroyé est de 164 639 $ et le rapport final est attendu pour le 1er juillet 2017.